Chercher
Sélectionner la rubrique:




Chercher par titre:




Chronique : Virtual Console Wii : l'état des lieux

Arnaques, fraîcheur et propreté - Par Soda - 01 Mai 2007 12:26:44

Attention. Ne cliquez pas sur cette chronique dans les cas suivants :
- vous avez des hémorroides
- vous souffrez de dilatation anale (suite à diverses pratiques qui vous regardent)
- vous êtes enceinte

Nintendo et le recyclage de ses anciens étro... jeux c'est toute une histoire (d'amour) : tous les jeux SNES sur Game Boy Advance, tous les jeux Nintendo 64 sur DS et bientôt tous les jeux Wii sur Game Cube. Ou c'est peut-être l'inverse, je ne me souviens plus. Bref. Pourtant, le coffre à dollars de la firme est très loin d'être plein, c'est pourquoi ils ont lancé le Virtual Console : un service permettant de télécharger à moindre prix (ou pas) d'anciens jeux ayant hypothétiquement eu du succès avant, quand les gens n'avaient pas de goût et achetaient des jeux pour hardcore gamers, c'est-à-dire des jeux ayant plus de 30 minutes de durée de vie et auxquels, ô sacrilège, on pouvait jouer tout seul chez soi sans se faire chier. Comme les petits stagiaires de chez Nintendo ont bien fait les choses, c'est toujours une arnaque totale. Et comme chez Gamerama, on est des professionnels, on va vous résumer les faits marquants du VC.


Fait n°1 : Utiliser un cable YUV avec le virtual console, impossible mon fils.

Non, vous ne rêvez pas. Nous sommes en 2007, certains mettent du HDMI sur leur console, d'autres du HDMI qui ne marche pas, d'autres du YUV qui ne fonctionne pas. Quelle en est la cause? Une sombre histoire de résolution 320x240 à une fréquence de 50hz que les téléviseurs du 21ème siècle ne gèrent pas. C'est un peu comme si on vendait une voiture sans phares aujourd'hui. Donc la solution (rafraichissante) c'est de brancher votre superbe cable péritel quand vous jouez au virtual console. Et si vous n'avez pas de phares, fixez une lampe de poche sur le rétroviseur pour essayer d'éclairer devant vous, il parait que ça marche bien sur l'autoroute.




Fait n°2 : Certains jeux ne fonctionnent pas correctement.

Les stagiaires de big N, étant payés à coups de lance-pierres, ont préféré aller voir le dernier film de Takeshi Kitano plutôt que d'émuler le Memory Pack et le Rumble Pack de la N64. Faut les comprendre, quand tu vois que dans la pièce à côté, Iwata se baigne dans sa piscine de dollars et dans une autre, Miyamoto se trempe le nez dans un saladier de coke accompagné de jeune filles habillées en salop-ettes rouges, ils ont pas envie de bosser.



Du coup, il vous sera impossible de sauvegarder votre ghost dans Mario Kart 64 (pourtant payé 10€) ou de bénéficier des vibrations dans n'importe quel jeu Nintendo 64 (pourtant payé 10€). Quel bonheur. Et selon Nintendo "c'est un désagrément inévitable de l'émulation logicielle qui ne sera pas résolu". Ah bon. Certains émulateurs PC, bien que développés par des hippies barbus fumeurs d'herbe et gros branleurs, l'émulent bien le Memory Pack.
Mais attendez ce n'est pas tout. Vous là qui avez acheté une Wii et malencontreusement téléchargé Lylat Wars 64 (payé 10€, rappelons-le), ne mettez pas à jour votre jeu via l'update fourni par Nintendo. En effet, les stagiaires de retour de leur séance ciné, se sont mis à coder un updater permettant de corriger certains bugs du jeu. Malheureusement, Miya étant rentré chez lui à 14H30 (heure normale de sortie du bureau chez Nintendo), le saladier de coke était libre service et à volonté. Et ce qui devait arriver arriva : l'updater qui aurait dû corriger les bugs de votre jeu (payé 10€) le fait maintenant lagger et le rend impossible à jouer. Qu'ils sont taquins chez Nintendo.



Fait n°3 : La main au portefeuille, tu auras.

Chez Nintendo, ils sont pas philanthropes. Faut les payer toutes ces innovations. Le public doit donc mettre la main à la poche. Mais on a l'habitude de toute façon. Vous vous rappelez des NES Classic sur Game Boy Advance? Mais si, souvenez-vous, les jeux NES émulés sur GameBoy vendus 20€ et même que vous pouviez commander sur le club nintendo japonais une jolie boite pour les ranger si vous les achetiez tous pour pouvoir les entreposer sur votre étagère Ikea montée spécialement pour l'occasion. Hé bien, les voilà disponibles sur le Virtual Console pour 500 points (5€) pour Zelda 2 par exemple. My tailor is rich.



Tube de vaseline non inclus non plus pour les jeux de Sonic Mega Collection, la compil de jeux Sonic dispo à 20€ sur GameCube et dont les jeux sont téléchargeables à prix normal sur le virtual console. Jackpot pour Sega, le fabricant de machines à sous.


Fait n°4 : les jeux sont zonés.

Vous pensiez pouvoir jouer aux chefs d'oeuvres du jeu vidéo non sortis en Europe et/ou aux US, les jeux de cuisine de sushis trois pixel sur NES uniquement disponibles au Japon ou encore les vieux jeux de catch féminin US résolution 320x240 sur SNES? Impossible puisque le Virtual Console est régionalisé. Et oui, c'est comme ça. Mais ce n'est pas tout puisque tous les jeux que Nintendo envisagerait d'exporter et qui n'étaient pas sortis chez nous précédemment doivent subir une évaluation par le PEGI. Autrement dit, une démarche que Big N ne fera jamais. Mais qu'importe puisque j'ai le choix d'aller jouer à Super Mario World sur SNES, GameBoy Advance ou sur Wii. Un choix cornélien, mais qui n'en est pas un de toute façon, puisque je le refinirai sur les trois plate-formes au cas où j'aurai oublié une piécette Yoshi dans un des mondes.



Bref, pour conclure, le VC chez Nintendo, c'est bien. Surtout quand on tire la chasse.



Retour à la page des chroniques





  Contact - Mentions légales