Chercher
Sélectionner la rubrique:




Chercher par titre:




Chronique : Assassin's Creed : la maladie honteuse de la version PS3

Arnaques, fraîcheur et propreté - Par Soda - 25 Novembre 2007 20:02:50

Suite au dernier test de Assassin's Creed sur PS3, notre devoir d'objectivité nous oblige à clarifier la situation et nous allons vous expliquer pourquoi techniquement ce jeu est une honte.

Une grossesse difficile


Un beau jour de Novembre 2007, dans une chambre de la clinique Ubi Soft, Jade Raymond, à la suite d'une grossesse difficile engendrée par un père inconnu (l'alcool tout ça), met au monde deux faux jumeaux qu'elle nommera tous les deux Assassin's Creed mais elle les affublera d'un deuxième prénom pour s'en rappeler : version 360 et PS3. Techniquement le premier jumeau était parfait, les joues roses, joufflu, bien portant et rieur. Mais pour le deuxième ça allait moins bien. C'est un peu comme les fausses jumelles que vous croisez dans la vraie vie : l'une a les yeux bleus, un 90-60-90 de rêve, est gentille, intelligente (et soumise), l'autre est grosse, laide, un bouton sur le pif et du poil au nez qu'elle caresse affectueusement quand elle vous parle. Dans la famille Raymond, c'est l'horreur. Il est vrai qu'il y avait déjà eu un premier avertissement : la version PC était une fausse couche et la clinique est connue pour avoir donné jour à d'autres enfants difformes notamment les Prince Of Persia. Pourtant, pendant la grossesse, un des médecins nous avait rassuré en nous disant que les deux jumeaux se portaient très bien et étaient tous deux en excellente santé. Mais là que faire dans pareille situation : cacher le bébé dans un drap jusqu'à son adolescence, le noyer dans le canal? Non, du courage que diable. Et ce fut le drame, la version PS3 se montra au grand public.

"Oh My God, what have you done ?"



Une enfance difficile


Notre version PS3 a donc une maladie honteuse que nous nous refusons de nommer, très difficile à diagnostiquer car très peu répandue dans le monde. En effet, seuls les jumeaux en sont affectés et, assez bizarrement, un des enfants est toujours en très bonne santé. Exemple : Resident Evil 4 version GameCube et version PC. Quels sont les symptômes? Le premier est ce qu'on appelle dans le jargon doctoresque : "le plantage". Pendant une action toute simple de l'enfant (marcher, courir, manger,...), celui-ci se bloque, ses yeux ne bougent plus, ses pupilles se dilatent. La mère essaie de faire quelque chose, horrifiée, mais l'enfant reste prostré sans un seul mouvement, telle une statue. Dans ce cas-là, seul un électrochoc administré par un médecin compétent peut venir à bout du récalcitrant.

Merci maman.



Le deuxième symptôme de notre sujet est ce qu'on appelle "la chute de framerate". En quoi cela consiste-t-il? C'est très simple : le sujet, quand il fait des mouvements brusques de tête, voit ce qu'il passe sous ses yeux dédoublé, comme si une partie de son cerveau n'arrivait pas à faire la mise au point pendant le mouvement. Il est à noter qu'une crise de "chute de framerate" peut intervenir, de façon bien plus violente (le sujet verra notamment une image ralentie, voire complètement saccadée) juste avant un "plantage". C'est pourquoi, nous conseillons à la maman inquiète de bloquer la tête de son enfant pendant une crise violente pour éviter d'avoir affaire au malencontreux plantage.

La version PS3 de AC a des chutes de framerate assez violentes.



D'autres symptômes peuvent être décelés. Néanmoins, ils sont moins virulents et moins intéressants pour le diagnostiqueur que nous sommes, tel "un aliasing" prononcé, par exemple.

Un remède bientôt


La clinique Ubi Soft est au courant de cette maladie. Selon ses premières déclarations, elle aurait trouvé l'élément qui clocherait : le "firmware 2.0". Il est à noter que cet isotope a été fourni par la société Sony et qu'ils excluent donc toute responsabilité qu'ils pourraient avoir, notamment leurs méthodes éventuellement douteuses utilisées lors de l'accouchement, difficile lui aussi. Ubi Soft travaille donc d'arrache pied à la recherche d'un miraculeux remède qui annihilerait tous les symptômes de notre jumeau. Notez bien le recherche dans la phrase. En effet, nous vous rappelons que rechercher, ce n'est pas la même chose que trouver; nous sommes coutumiers du fait avec cette clinique.

En attendant, nous souhaitons bien du courage à la version PS3.


Jeux de cette chronique : Assassin's Creed (PlayStation 3)


Retour à la page des chroniques





  Contact - Mentions légales