Topic rêve(élucubrations fantasmagoriques,relents gay et Kenjin)
5
La Garde
2 469 posts
depuis le 11/10/2008
cm

Am I drunk? Uguu~

CrizzDado
1 833 posts
depuis le 20/07/2012
DrizztDaermon

Réponse au message de Aka posté 1/12/2014 10h53
Mettre son conflit Œdipien sur le dos des oranges, c'est faire preuve d'un déni qui frise le génie smiley114

J'ai pris cher man !
9 078 posts
depuis le 18/02/2008
sherman

Réponse au message de Aka posté 1/12/2014 10h53

C'est surtout les filles qui sont finies pour toi...

Rêver d'être une loli et croiser un mec dans le même cas qui t'invite chez lui tu sais pas pourquoi smiley16 smiley11
Le reste (la racaille, les flics) c'est juste ton esprit qui essaie de lutter contre tes pulsions homos, deal with it

Invité
Kara

Edit par Kara (3/12/2014 13h22)

Le Astal de la NBA
9 742 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi

Réponse au message de Kara posté 3/12/2014 13h20
smiley11

Le rêve d'Aka smiley115, rêver d'être une loli smiley54

Edit par tsukoyumi (3/12/2014 16h02)

Jennifer Lawrence <3
1 981 posts
depuis le 13/05/2006
jotaros

Un rêve tout simple,

je suis invité chez mon oncle pour déjeuner, un moment je décide d'aller prendre quelques chose que j'ai laissé  dehors (je ne me rappelle plus quoi), et je vois un gamin en train de s'amuser avec un flingue (je n'y accorde pas d'importance je pense qu'il s'agit d'un jouet), j'entends un coup de feu et une balle me transperce le cœur (la douleur était semblable à l'effet d'une brûlure) .

Je m'effondre, je n'arrive plus à me relever et mes forces me quittent de plus en plus, mon corps refroidit, je me dis quelle façon débile de mourir, à cet instant, je me réveille tout en sueur, le visage pale.

Explication?

Le Astal de la NBA
9 742 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi

Réponse au message de jotaros posté 3/12/2014 20h43
Tu es un gay refoulé et tu veux baiser ta mère, je ne vois que ça smiley76

5
La Garde
2 469 posts
depuis le 11/10/2008
cm

Réponse au message de tsukoyumi posté 3/12/2014 21h06
Impossible, il n'y a aucun tractopelle dans son rêve.

jdessine des enfants qui se doigtent, TOUT VA BIEN
1 762 posts
depuis le 21/05/2013
Trine

Ha bah putain, je viens de me réveiller d'une sieste (7h de sieste en fait, j'étais crevé et j'ai pas pensé à mettre un réveil, le con), et j'ai fait un rêve toujours bizarre (comme la plupart des rêves), mais cette fois qui en implique légèrement l'un ou plusieurs d'entre vous, allez savoir pourquoi... Alors autant en faire le retour ici, que vous sachiez de quelle manière vous occupez mes nuits (et putain, quand on lit qui, je regrette déjà de mettre le résumé ici...)

Ca commence dans le chalet à mes grands-parents, près d'un lac avec des potes, plein sont allés au bord du lac, moi je suis resté là avec une personne, je sais pas pourquoi parce que c'est vraiment à 60 mètres, les gens viennent et repartent, y'a du soleil, il se passe des trucs mais j'ai oublié quoi, donc bref, rien d'intéressant.

Transition rien-du-tout, je me retrouve chez mes parents comme à la belle époque, je suis sur le balcon en plein milieu de la nuit, tandis que quelqu'un que je ne connais pas joue sur la console au salon, à quelques mètres à côté de moi. Ne sachant pas pourquoi, j'ai tout de même un fusil de sniper d'airsoft à ma portée, et en observant le bâtiment d'en face, je vois CluBpop (avec la tête à Marc Labrèche, bien évidemment) qui joue aussi. Alors d'une humeur goguenarde, je lui envoie une bibille dans la têtête. J'entends le joueur au salon (peut-être l'un d'entre vous en fait) qui me remercie, parce qu'il a vu "CluBpop vient de se déconnecter" (ça fait ça de tirer des billes dans mon monde). Ca nous fait merrer, et je refais ça 2 fois de plus, et on rigole bien parce qu'il ne m'a pas vu, alors qu'en fait, c'est vraiment une guerre ouverte d'airsoft qui se joue, avec plusieurs types en face qui ont des armes, et pareil pour mon bâtiment à moi. A un moment, je vois un type que je connais sur le balcon à côté de CluBpop, au 2ème étage, (un DJ en plus, mouarf) qui se penche légèrement pour parler à quelqu'un sur un autre balcon, et je trouve ça drôle de lui envoyer une bille dans le groin (oui oui, à cette distance j'estimais que ça faisait juste un peu mal, mais rien de dangereux.). Je lui tire donc sa bille et je me recouche sur le balcon. Quelques secondes plus tard, je regarde par dessus le balcon, et je vois le type au sol, couché, qui vient de se taper 2 étages dans les dents (j'ai présumé parce que je lui ai tiré dessus et qu'il a ostensiblement perdu l'équilibre). Grosse panique, je sais pas quoi faire, j'essaie de faire en sorte que je suis responsable de rien, genre j'ai visé que pendant toute la soirée CluBpop, et je fais en sorte de jeter toutes mes billes d'airsoft histoire qu'on puisse pas faire le lien entre celle qui l'a touché et les miennes, et je dirai que c'est sûrement un type de mon bâtiment qui a tiré au hasard. Et plus tard dans la soirée, les lumières de lampadaires sont devenues roses, genre un hommage moche, je reçois un coup-de-fil d'un numéro que je ne connais pas qui dit qu'il va me retrouver, ou qu'il sait ce que j'ai fait, un truc dans le genre et qui raccroche, et quand je regarde mon natel il n'est pas dans l'historique, et fin.

J'me réveille, heureux d'avoir tué personne par accident, en train de me dire qu'il faut que j'arrête de faire des siestes si longues si c'est pour faire des rêves pareil.

5
La Garde
2 469 posts
depuis le 11/10/2008
cm

Hum...

Je suis avec une amie et je suis en route pour m'acheter une bagnole.
Le vendeur se trouve au fond d'une vallée et le chemin n'est que falaises escarpées que nous traversons difficilement.

Je me retrouve dans une espèce de garage remplie de pièces détachées et je passe en revue les jantes pour trouver les bonnes, et donc en gros je choisis la bagnole (que je verrais jamais) en fonction des jantes, le problème c'est que je n'ai pas assez sur moi pour payer mais on me propose un arrangement : repeindre et décorer un parc... 

J'accepte et je retourne chez moi (ma copine est revenue). Le chemin du retour n'est que maisons abandonnées et on pille l'une d'entre elle pour la déco du parc (on choppe des emblèmes et des logos)

On arrive à ce parc qui se situe a Marseille. C'est un grand champ avec deux maisons (minuscules) et une fontaine asséchée et délabrée.
Dans les maisons les fils électriques pendouillent et je m'aperçois qu'il y du jus. Je trouve ça très dangereux pour les gosses du quartier, mais en touchant les fils de la deuxième maison je reçois un message sur mon portable : La municipalité qu'informe qu'un électricien devrait arriver sous peu.

Rassuré, je me dirige vers les échafaudages situé derrière la fontaine et là je me rend compte qu'il y a un cadavre qui flotte dans... l'eau ? 
En effet, cette partie du champs avec la fontaines et les maisons est en fait un petit ilot.

Des chinois arrivent et comment à pousser cette partie depuis la berge avec de longs bâtons, l'un d'entre eux commence à me tirer dessus et je me prend une balle.
Je passe ma main derrière ma tête et je vois du sang, c'est pas top mais je me barre (je m'enfonce dans une grotte).

Je me rend compte que je perd des bouts de cervelle et que je parle avec une voix distordue.
J'entends quelqu'un rire et c'est...  Katsuhiro Ōtomo, qui vient vers moi en me disant qu'il a le même problème (je m'apercois qu'il a effectivement un trou dans le crâne).

Les chinois arrivent et s'excusent, et je leur dis qu'il n'y a rien de grave (je ne suis pas satisfait de ma voix bizarre alors je me concentre et j'arrive enfin à parler normalement).

Réveil.

Edit par cm (5/01/2015 15h34)

je me lève le matin que pour les confs de jv
3 715 posts
depuis le 20/04/2008
Kotors

J'ai cru que j'étais sur le topic Votre vie jusqu'a la balle smiley11

la serpillère de RuLL_34
Anal +
6 245 posts
depuis le 10/06/2009
CluBpop
Inspecteur Enrico
9 100 posts
depuis le 4/06/2009
Ancien-Combattant

J'ai rêvé que je faisais un braquage avec Joey Starr et Kool Shen et cet abruti de Joey a filmé la scène avec une carte piégée par les flics. On a tous fini au trou avec 2 ans ferme.

Edit par Ancien-Combattant (10/02/2015 18h15)

Feel the feeling
Elle est où la poulette?
7 244 posts
depuis le 23/01/2007
LeKirbyMasqué

Dans le genre rêve WTF je crois que je tiens le bon bout.

La nuit dernière je dors chez une amie/PQ/whatever et j'ai fait un cauchemar bien vicieux,  du type qui sait que tu es endormi a tel moment et tel lieu.

Bref je me "réveille" dans les bras de mon amie sauf qu'il y a eu une légère métamorphose dans la nuit : mon corps entier est recouvert de sexe (le mien en érection en l'occurrence lulz) : sur les articulations, sur le front, le torse, bref un vrai golem phallique.
Bien entendu je me fais éjecter de chez elle en me faisant traiter de monstre.  Comme cette journée je devais visiter le parc Asterix avec elle, je décide quand même de m'y rendre tout seul.

Bien sûr une fois là-bas les gens fuient à mon approche et je me retrouve  à errer dans les allées du parc sans âme-qui-vive.
Au bout du compte je finis par retrouver des membres de ma famille qui m'acceptent dans cet état et terminent la journée avec moi.

Réveil réel en sueur smiley4

Edit par LeKirbyMasqué (25/05/2015 21h07)

Le tampax préféré de The_Sims
Dickland
2 223 posts
depuis le 31/08/2013
TampaxFramboise

So toutes tes aventures sexuelles n'était que rêves ?

Ceiling Clott is watching you masturbate
9 545 posts
depuis le 10/06/2010
clott
MissingNo.
All is One and One is All
933 posts
depuis le 22/06/2011
RuLL_34

alors mon rêve et je ne sais pas si c'était un rêve

Yavait dedans du

"Oh Marie mes parents ne gagnait que 2000 €uros par mois, les êtres humains sont dingues"

Yavait dedans du

"t'inquiétes, les pedovotrous c'est pas vrai chez les ewoks"





me réveiller comme ça

Ally McBeal
2 860 posts
depuis le 28/11/2010
Blueberry

Cet été j'ai fait 2-3 rêves choulous et un rien morbide. Sauf qu'évidemment, je ne me souviens que de très peu de détails quelques heures après le réveil. Voici tout de même ce dont je me rappelle du dernier en date, i.e. celui de cette nuit :

La scène se déroule dans un patelin d'une région de l'ouest américain. Je suis à la fois spectateur et acteur. Spectateur, car en traînant mon regard sur les lieux, j'avais une sensation de déjà vu, et me je me suis dit "oui c'est un film d'horreur américain des années 70 qui est passé sur Arte une fois". Et acteur parce que j'évoluais au milieu des personnages du "film".

Le pitch, c'est que des massacres ont lieu dans cette bourgade, mais sans que les habitants ne s'en rendent compte. Ou plutôt, ils sentent que quelque chose cloche, mais quantité de meurtres se déroulent en plein air et à proximité des uns et des autres, sans que personne ne remarque rien.

Je revois notamment une scène où on voit un café avec une terrasse, où des gens sont debout ou attablés, entrent et sortent de l'établissement, et plusieurs d'entre eux discutent du sentiment de malaise qu'il n'arrivent pas à expliquer. Et pendant ce temps là, des silhouettes passent fugitivement parmi tous ces gens, poignardent/étouffent/empoisonnent silencieusement plusieurs d'entre eux. Les cadavres sont d'abord laissés dans des positions naturelles qui n'éveillent aucun soupçon chez les voisins, puis sont évacués par d'autres silhouettes lorsque le regard des futures victimes se portent ailleurs.

L'explication de ce petit jeu survient lorsque je rentre dans un commerce, et qu'un type dans un coin isolé se jette sur moi pour me taillader le bras avec un couteau. Je me sens changé ; en réalité, je suis contaminé par le "bloodlust" et mon agresseur me demande de l'accompagner car "on" a besoin d'aide.

Il s'avère qu'une guerre secrète est actuellement mené entre d'un côté une secte sanguinaire qui obéit à une intelligence collective, et de l'autre à une organisation de nettoyeurs (on va dire que ce sont les gentils), à l'allure militaire, équipés d'armes à feu avec silencieux. Ces deux factions s'entretuent furtivement au milieu du patelin qui leur sert donc de champ de bataille, sans que les habitants ne prennent vraiment conscience de ce qu'il se passe.

Même si je n'interviens pas, je suis rapidement dépassé par tout ça. À un moment, un nettoyeur me coince alors que je cherchais un abri, mais il se fait poignarder dans le dos par un gosse, puis par plusieurs d'entre eux qui le recouvrent complètement. Mon agresseur débarque et récupère le corps pour le dissimuler, mais il doit finalement s'interposer entre moi et les gosses, car ces derniers veulent me faire la peau malgré mon appartenance au même clan. Il me dit de filer car je suis encore une cible pour eux, vu que le bloodlust n'a pas encore fait effet sur moi. Je m'exécute.

À partir de là, ça devient vraiment glauque.

Je suis jusque chez lui le premier gosse qui a poignardé le nettoyeur, et me cache dans son salon. Il est fier, et il demande tout haut ce qu'il doit accomplir à présent. Une lueur rouge émane alors d'un objet posé sur une table et dissimulé par un tissu, à la suite de quoi il se dirige vers la cuisine et il prend un hachoir. Là, il se calcine volontairement la main droite et l'avant-bras, puis tranche le tout avec son hachoir. Il n'a pas cessé de rire comme un dément pendant l'opération, mais lorsqu'il a fini, son visage change et on voit qu'il souffre vraiment.

C'est alors que que sa mère entre dans la pièce et demande d'un ton inquiet ce qu'il se passe. Son fils vient la voir, lui tend son avant-bras et son moignon, et lui dit en pleurant qu'il n'est pas capable de faire plus. Sa mère soupire, "voilà comment on fait", prend une fourchette pour barbecue et un gros couteau, et commence à découper le moignon comme un rôti.

À ce moment là, je ne veux pas en voir davantage et je me réveille.

Voilà voilà, j'ai hâte de voir ce que me réserve le prochain du même genre. charlie

Le Astal de la NBA
9 742 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi

Je vous arrête tout de suite, ce n'est pas intéressant, mais pour ceux qui ont du temps à perdre... Et il n'y a pas de chute. Je ne serais donc pas sensible aux critiques. chirac_lafrance

J'ai rêvé cette nuit que Françoise Hollande m'avais appelé pour régler le problème de la montée de l'indépendantisme en Corse. Je me trouve être un politicien ou plutôt un diplomate (de gauche mais ayant toujours mon avis politique actuel), débarquant seul en Corse. L'île se trouve être presque totalement indépendante (ce qui explique l'envoie d'un diplomate), à deux doigts de quitter définitivement le paysage  de notre pays  et ne voulant pas d'intervention armée, le président espère régler cette crise seulement sur la voie politique, puisqu'il n'en a rien à foutre de ce problème (les DOM TOM n'existant plus dans mon rêve, tous partis sous l'ère Hollande).

je me retrouve invité dans la maison de Gilles Simeoni, étant similaire à la villa des mafieux de Hitman II, à me taper son repas typiquement corse, ces messes basses en corse et subissant ces petites blagues de merdes à m'en encontre. Il s'étonne de me voir dans le "mauvais camps" avec le nom de famille que je porte, me titillant une fois de plus.

S'ensuit un enchaînement de meeting, partout sur l'île de beauté, puisque ma mission et mon seul espoir est de réussir à convaincre la population de faire marche arrière. Il se trouve que Simeoni est accueilli en héros partout où il passe. Je tiens donc mes discours après les siens, et je me fais défoncer à chaque fois. Cet enfoiré porte le même costume que Fernand De Morcerf dans gankutsuou et semble voué à m'écraser.

43504ad1a8b4fc2cb6b4d33c56f009141281145211_large.jpg

J'ai l'impression d'être paumé, je sens que la Corse se glisse entre mes mains. Je n'ai aucun soutient, j'en parle sur GR, mais il n'y a que Nephtix et Chocotron qui se trouvent sensibles à ma cause. Je sais que j'aurais la photographie de ma gueule, dans les livres d'histoires, sur la même page que le chapitre "la fin de la France  ultramarine". Je pense à tous les gens morts pour ces conquêtes et à tous les sacrifices humains pour les garder et les défendre, je me sens misérable.

On arrive donc au dernier meeting, tout semble joué, il sort son pitch habituel, de blablabla indépendantiste, oubliant toutes les parties qui ne l'arrange pas. J'aurais envie d'envoyer l'armée, mais comme je l'ai dit, je suis le seul type prenant à coeur ce problème au gouvernement, l'opinion publique s'en foutant aussi royalement (voir le blabla à propos du FN et le néant sur les régionales en Corse sur le topic GR).

Simeoni me sort un truc, qui introduit mon dernier temps de parole. Je sais que c'est humiliant et j'hésite presque à abandonner (je me sens être plutôt lâche). Je ne me souviens plus vraiment de la fin, je me souviens seulement que je me mets en colère, suant à grosse goûte tel un pécéiste, j'arrive à parler de Napoléon, du référendum de 2003, du fait qu'on ne peux pas dire un jour blanc et le lendemain noir, ma mayonnaise commence à prendre. je leur déblatère qu'ils ne peuvent de toute façon pas faire ce qu'il veulent, que c'est écrit, la France ne peux se diviser comme cela et que si ils pensaient être des gens déterminés à une cause (je regarde Simeoni dans les yeux, il a passé des décennies pour en arriver là) , ce n'étais rien par rapport à moi. Je leur dit qu'a fin de ce discours, selon la réaction des gens, j'ai carte blanche, que je peux en un appel de téléphone, envoyer l'armée qui se tient prête (ce n'est que du mensonge) et que je serais prêt à faire des sacrifices (je cite les batailles historique et des massacres pour éliminer des langues régionales ou autres indépendantiste à diverse époques) . Je vois les gens hésiter, je sais que plus ou moins la moitié des gens doutent dorénavant et là. fin du rêve! Je me réveille en sueur, je dois partir travailler.

Oui j'ai pris ce vote à coeur et j'ai voulu faire mon petit dictateur. C'était un rêve inintéressant désolé. feelsbad

Edit par tsukoyumi (22/12/2015 02h22)

Les capotes ? Ma mère connaît pas.
2 101 posts
depuis le 27/06/2010
Aenarel

Je remonte le topic car j'ai fait un rêve assez bizarre ce matin et que contrairement à d'habitude je m'en souviens super bien (et aussi parce que j'ai rien d'autre à foutre).

Ça se passe dans la maison de mes grand parent qui n'a rien d'exceptionnelle en soi à part que le paillasson est super grand et couvre tout le couloir de l'entrée. Je sais plus bien pourquoi mais ça parle de jeux PS4 et notamment d'Uncharted et au bout d'un moment quelqu'un balance "De toutes façons papy il a pas de jeux PS4", ce à quoi mon grand père répond en ouvrant grand le placard des DVD qui est rempli de jeux PS4 (dont Uncharted 4) alors qu'il n'y aucune PS4 dans la maison, que ce soit dans le rêve ou en vrai.

Ensuite ça coupe et je me retrouve dans une des chambres avec des chats, au début il n'y en a que quelques uns mais de plus en plus apparaissent dans la chambre, parmi eux il y en a 4 noir et blanc comme la chatte que j'ai chez moi et j'en prend un et commence à le caresser, pensant que c'est en effet mon chat puis je me rend compte qu'en fait il a une sale gueule un peu genre smiley126 et je le jette par terre de surprise. En relevant la tête je vois ma chatte (celle que j'ai en vrai dans la vraie vie) qui me regarde en mode smiley98 et je comprend qu'elle est dégoûtée que je l'ai confondu avec un autre chat et me méprise, puis elle se barre avec un chien. Y'a toujours des chats partout dont un tout blanc, tout mignon que je câline, par contre il a pas d'yeux, juste deux orbites noirs, au début ça me choque pas puis au bout d'un moment je panique et le balance. Après la situation commence à dégénérer, y'a beaucoup trop de chats et on commence a les virer par les fenêtres et les foutre à la porte pour s'en débarrasser.

Je me retrouve donc dans le couloir d'entrée avec l'énorme paillasson à virer les derniers chats et puis je tombe sur 3 ou 4 chiots minuscules (plus petits que ma main) que je prend dans mes bras pour les virer eux aussi. En ouvrant la porte je tombe sur un type avec une tête assez flippante, grand sourire, yeux qui bouge pas et qui tient un énorme chien dans les bras. Le chien est vraiment dégueulasse: du genre bethoveen mais rasé avec seulement quelques grands poils à certains endroits et il est pleins de bourrelets avec un espèces de "visage" gonflé. Le mec m'annonce que ce sont les chiots de son chien et me demande si je veux les adopter. Je lui répond qu'il a un magnifique chien (mais de manière complètement sérieuse en plus) mais que je ne peux pas. Je pose alors mon regard sur les chiots que j'ai dans les bras et ils deviennent immonde comme leur père et ressemble maintenant plus à des sortes de tardigrades (http://choualbox.com/Img/13963850648.gif pour les curieux) qui commencent à me sucer les mains comme des sangsues. Je prend peur et les jette à la figure du type suite à quoi une chiée d'insecte dégueulasses (scolopendres, cloportes, cafards, araignée, scorpions se déversent de son corps / sa bouche. thisisfine

Je ferme immédiatement la porte et commence à écraser les insectes sur le grand paillasson (ils font d'ailleurs des craquements super jouissifs quand je les aplatis). Après les avoir tous butés je me retourne et constate que le paillasson est jonché de carcasses d'insectes sur toute la longueur du couloir. Je commence à gueuler "PUTAIN MAIS Y'A VRAIMENT DES GENS QUI TE BALANCENT DES INSECTES QUAND TU REFUSES D'ADOPTER LEUR CHIEN?!", vois mon grand père dans la pièce d'à côté puis me réveille.

Voilà. stallone

Edit par Aenarel (7/06/2016 00h21)

la serpillère de RuLL_34
Anal +
6 245 posts
depuis le 10/06/2009
CluBpop

J'ai rêvé que j'assistais à l'avant première d'un film de science fiction réalisé par Tim (genre Luc Besson- Valerian)... sauf que la projection du film en elle même avait lieu dans une sorte de cratère de 500 m de diamètre, à ciel ouvert bardé d'installations, avec des centaines de balcons dégueulant de câblages et des rangées serrés de fauteuils cyber à la matrix, il y avaient des vaisseaux crasseux qui passaient au dessus du cratère et tiraient sur les spectateurs. A la fin, il y a eu un mouvement de panique, les gens en avaient marre de mourir et de ne pas pouvoir voir le film, alors ils ont évacués vers les métros qui étaient dans la même esthétique cracra que les vaisseaux, des rames alignés à perte de vue et des centaines de milliers de personnes qui s'y précipitaient, tandis que Tim restait dans l'espèce de gigantesque cratère debout sur une espèce de colonne de métal très haute et hurlait des trucs à ses techniciens; il ressemblait à un mélange entre Orson Welles et Stanley Kubrick en mode venèr.
Avant de me réveiller je me suis dit qu'en fait le cratère, les vaisseaux, les métros, c'était une appli VR développé par Tim pour mettre en valeur le film. Sauf que bon, il avait peut être un peu trop chargé la mule (rappel, les gens en avaient marre de mourir, ils sont partis avant la fin du film). smiley61

O-S-E-F-T-I-S
5 230 posts
depuis le 1/11/2009
N-E-P-H-T-I-S

Réponse au message de CluBpop posté 16/02/2017 18h22

Dit plutôt que tu souhaites que Tim te sonde l'anus avec son doigt. Le cratère profond et la colonne, on as compris smiley29

Infiltré artistique
4 793 posts
depuis le 25/01/2006
Dem
Webmaster
6 480 posts
depuis le 30/04/2007
...
Le Astal de la NBA
9 742 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi
Googlez mon nom
( ͡• ͜ʖ ͡•)
1 613 posts
depuis le 22/10/2015
CouronnePerlée

J'ai rêvé que j'étais dans un hypermarché et que j'allais au rayon JV. Je suis d'abord allé voir les jeux Switch mais il n'y avait RIEN hormis des merdes genre une compil Duck Tales ou d'autres jeux NES du style... Puis j'ai vu un truc cool: que Nintendo avait sorti une gamme de Lego et qu'il y avait une espèce de jeu "Lego NintendoLand" qui mélangeait les genres comme MK, SSB, la série "Sport" et Party, c'était top. Puis pour me consoler face à ce vide vidéoludique, je suis allé voir les jeux PS4. Pareil. Hormis que Tekken 7 était sorti et qu'il ne restait qu'un exemplaire (que j'ai pris) à 50€ et qui annonçait des dizaines de stages, de personnages et que plein de persos d'univers différents étaient dedans (genre Ryo de Shenmue).

Mon père est un pigeon
2 294 posts
depuis le 29/11/2010
DarkAnother
CouronnePerlée a écrit :

J'ai rêvé que j'étais dans un hypermarché et que j'allais au rayon JV. Je suis d'abord allé voir les jeux Switch mais il n'y avait RIEN hormis des merde

C'était pas un rêve trump_smile

l'haleine
3 767 posts
depuis le 23/09/2014
Fetide

J'ai "rêvé" que je buvais un coup dans un bar avec Jojo. smiley116
(en toute amitié hein)

Ne me demandez pas pourquoi. smiley76

Cuicui
13 450 posts
depuis le 13/07/2006
Jojo

Réponse au message de Fetide posté 31/07/2018 13h15

C'est toi qui invitais j'espère. C'est mon anniversaire. Même si c'est qu'un rêve merci. smiley114

l'haleine
3 767 posts
depuis le 23/09/2014
Fetide
Jojo a écrit :

Réponse au message de Fetide posté 31/07/2018 13h15

C'est toi qui invitais j'espère. C'est mon anniversaire. Même si c'est qu'un rêve merci. smiley114

Ce hasard smiley114

Ce qui me fait rire avec ces rêves liés à GR c'est que je connais même pas vos gueules mais le cerveau arrive à inventer quelque chose pour que dans les rêves ça passe. smiley74

J'ai pas fini ma crise d'ado
Dimension post post cyberpunk
2 791 posts
depuis le 1/04/2016
TrinitronGO

j'ai rêvé que j'avais un bouton sur le pied et que je le crevais mais qu'un filament en sortait

PMDf.gif

en tirant sur le filament ça continuait de sortir et au bout d'un moment je me mets à tirer ça

Centipede.jpg?itok=Y4k_PNtt

évidemment je suis dégouté, je me dis comment j'ai pu passer à côté pendant autant de temps

à la fin mon pied ressemblait à ça

HGAu.gif

résultat je remets ma chaussette en espérant que ça cicatrise

intéressant

Le niveau en dessus Jojo?
3 248 posts
depuis le 30/08/2009
thefakeproutofprogress

J'ai rêvé de vous pepe_stress

smiley128

On était dans un espèce de salon assez luxueux avec Peach, trois petits points et Cheftrottoir.
Ça discutait sympa et là, Chef sort une phrase en japonais, sur laquelle rebondit Peach (?).
Ce dernier ressemble à Chirac jeune, avec une petite moustache à l'ancienne.
Là trois petits points s'énerve, dit que c'est relou de parler dans une autre langue, ça casse l'ambiance.
Peach répond un truc du genre "nan mais c bon lol" et Chef dit que ça va aussi, pas là peine de s'exciter.
Là ils me demandent mon avis (lol) et je dis "bah c'est bon non on s'en fout ?" mais comme l'ambiance est déjà foutue, ça s'arrête là.
Puis je me suis réveillé, voilà.

Impossible de me souvenir de la tronche de Chef ou de trois petits points (qui ne ressemble pas à ce que j'ai vu lors de la conf E3) par contre.
Les ordures dans mon subconscient xzibit_oh

Fiché HS
Oops,I did it again!
7 066 posts
depuis le 12/03/2007
Britney

On était dans un espèce de salon assez luxueux avec Peach, trois petits points et Cheftrottoir.
Ça discutait sympa et là, Chef sort une phrase en japonais, sur laquelle rebondit Peach (?).
Ce dernier ressemble à Chirac jeune, avec une petite moustache à l'ancienne.
Là trois petits points s'énerve, dit que c'est relou de parler dans une autre langue, ça casse l'ambiance.
Peach répond un truc du genre "nan mais c bon lol" et Chef dit que ça va aussi, pas là peine de s'exciter.
Là ils me demandent mon avis (lol) et je dis "bah c'est bon non on s'en fout ?" mais comme l'ambiance est déjà foutue, ça s'arrête là.
Puis je me suis réveillé avec la gaule, voilà.

smiley128

T aurais pu en profiter pour demander des nouvelles de TLN merde! smiley95

S'il vous invite à souper, c'est un piège.
6 958 posts
depuis le 18/03/2009
b3y0nd

J'ai rêvé que je clamsais du coronavirus rasthor.gif

Ça se déroulait dans une ville contemporaine qui pourrait être Paris.

La quarantaine est annoncée suite au coronavirus dont je viens d'être atteint. Un quartier entier est bouclé, et la police vient y emmener les gens malades en leur promettant soins et attention. Je me retrouve dans la file des familles qui s'y rendent a pied, mais je me souviens de la liste de schindler et je me dit que quelque chose ne tourne pas rond. Je réussis donc à m'exfiltrer et à me réfugier en campagne.

Quelques temps plus tard j'apprend - gros twist - que le monde entier est contenu dans une immense station spatiale, et que le quartier de quarantaine se trouvait en réalité dans un module à part du vaisseau : suite au parcage des infectés, il a été éjecté dans les confins de l'espace sans vivres ni médecins. La police s'occupe désormais de tout fouiller pour trouver les derniers infectés et les emmener dans un module 2. Pendant ce temps je connais les premiers symptômes avec des difficultés à respirer, des sudations, et je décide de m'habiller d'un manteau noir et de me cacher (en toussant toujours dans mon coude quand je le peux lol)

S'en suivent différentes péripéties dont je me rappelle peu mais qui impliquent ma famille, un parc d'attraction, et différents moments où je manque de me faire griller. Durant cette période je suis en plein conflit moral entre le fait de continuer a voir des gens au risque de les infecter ou alors me reclure. La paranoïa est désormais omniprésente dans la société et je me sens complètement épié et en danger.

Élipse.

Je me réveille chez une amie que je n'ai pas vue depuis dix ans. je ne l'ai jamais désirée mais nous participons dès lors à une partie de jambes torride que je vis comme la dernière smiley128
J'eprouve cependant une grande culpabilité en sachant que je nous condamne ainsi à la mort, elle car elle sera infectée (et je ne lui ai rien dit), moi car cet acte me vide de la maigre énergie qu'il me reste.

Je ressors haletant et pâle, coupable et à l'article de la mort. Une voix m'interpelle. C'est ma compagne que je n'ai pas vue depuis qu'on m'a diagnostiqué le virus (mais elle n'en a pas parlé autour d'elle). Elle me crie alors dessus pendant que je commence à suffoquer de plus en plus fort. Assailli de regrets et de remords, je jette mes dernières forces dans la bataille et j'essaie de couvrir ses hurlement en lui disant que j'ai fait ça car elle m'avait abandonné, qu'elle n'avait pas été là pour moi etc etc..

Je suis soudain pris de vertiges, mon cerveau tambourine contre mon crâne et je commence à m'asphyxier pendant qu'elle continue de crier. Désespéré, j'essaie toujours de tousser dans mon coude mais mon bras ne répond plus. Je m'effondre soudain et commence à convulser comme un diable en bavant sur le sol. Tous les passants s'enfuient alors en hurlant et personne ne vient m'assister. Ma copine reste à mes cotés, se calme instantanément et ne clame qu'un ténébreux et froid "Ça y est, ça commence." en ne bougeant pas.

Les convulsions s'arrêtent et je me retrouve dans un univers ouaté. Mon corps ne peut plus bouger, j'ai l'impression d'avoir une tonne de béton posée sur mes poumons et la tête dans un étau qui serre, qui serre. Je prie pour que quelqu'un, n'importe qui me vienne en aide. Je n'exprime plus que quelques râles et peu à peu mon champ de vision se rétrécit, les couleurs s'éteignent. Je n'ai alors plus mal, car je me sens déjà partir. Je vois une dernière fois le visage flou et impassible de ma bien aimée, puis ma vision se restreint à une ligne verticale, brillante et qui s'atténue pour n'être en réalité que la ligne du trottoir. Je lève ma main vers elle comme pour la saisir et je sens mon dernier souffle approcher. Je le sais, il ne me reste plus qu'une seconde d'existence, asphyxié sur le trottoir et fui de tous.


Réveil en sursaut charlie

Homeless
1 643 posts
depuis le 12/10/2013
Homework

Réponse au message de b3y0nd posté 12/02/2020 20h18

Pendant ce temps je rêve qu'un bus roule à deux à l'heure devant moi pour m'empêcher de rattraper Johnny Hallyday qui est en moto devant ce fichu bus feelsbad

Mon père est un pigeon
2 294 posts
depuis le 29/11/2010
DarkAnother
Steve
1 910 posts
depuis le 1/02/2010
Sander

J'ai rêvé que Peach avait développé le BGE, un genre de jeu d'aventure / survival horror dans un univers bien crade à la Darkest Dungeon miracle
Le jeu donnait très peu d'info, j'étais perdu dans un monde totalement chaotique, l'histoire avançait au gré de rencontres avec des personnages venant d'univers parallèles avec lesquels je pouvais seulement communiquer de manière très limitée (un peu comme dans des jeux de société type Dixit/Mysterium smiley11 ). Au bout d'un moment, j'ai compris qu'ils vivaient la même chose que moi et qu'on devait trouver un moyen de collaborer pour tous nous sauver. Le soucis c'est que chaque personnage était une des clés du puzzle, donc si l'un d'entre eux mourrait, tout le monde perdait.


Le jeu était seulement accessible via le forum Gamerama. En gros Peach avait planqué des easter eggs dans certains posts, et une fois qu'on avait tout trouvé, on pouvait jouer via le nouveau service de streaming Gamerama géré par Fetide smiley114 chirac_lafrance

Topic rêve(élucubrations fantasmagoriques,relents gay et Kenjin)

Pied de page des forums

ContactMentions légales