Votre bouquin du moment
Membre
407 posts
depuis le 3/09/2018
Cat_de_Goutiere

Réponse au message de b3y0nd posté 9/03/2019 01h02

Oui mais non. Car quel plaisir ou intérêt à lire un chapitre de 60 pages si tu ne comprends presque rien au contexte? Le résumé wiki est 3 parties (je lis uniquement le premier qui résume le chapitre pour ne pas etre à la ramasse et ensuite les deux autres qui traitent du style et de l'analyse de l'oeuvre).

Inutile de prendre un dictionnaire. La plupart des mots que tu ne connais pas sont en réalité des néologismes...

J'ai lu un livre d'histoire, quelques jours avant d'entamer un chapitre d'Ulysse, l'histoire des rapports entre l'Angleterre et l'Irlande au 19eme siècle. Et Joyce en fait de nombreuses allusions. C'est là que je me suis dit que définitivement le livre n'etait a la portée que des agrégés de lettres de 70 piges. smiley12

Edit par Cat_de_Goutiere (9/03/2019 09h28)

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

Réponse au message de Cat_de_Goutiere posté 9/03/2019 09h25

Je parlais d'un dictionnaire français anglais.

Et je pense que beyond a raison, il vaut mieux lire sur ce que tu as lu après qu'avant. Tu ne comprendras jamais 100% du truc, joyce était un fou furieux et c'est son esprit directement mis sur la table.
Les résumés pourquoi pas, évite les analyses trop poussées sachant qu'une bonne partie est basée sur les schémas qu'il avait fourni comme aide et qui ont de grandes chances d'être des trolls de l'auteur.
Si y'a un truc que je peux te conseiller c'est les conférences de nabokov sur le sujet (dans le livre littératures)

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

41HN5B4aUjL._SX327_BO1,204,203,200_.jpg

Le vertige à chaque nouvelle smiley114 L'élégance et l'intelligence de l'écriture smiley114

Vermine
1 532 posts
depuis le 25/01/2016
Fourmi

terry-pratchett.jpg?w968h681

Quatre ans déjà feelsbad

Membre
125 posts
depuis le 6/05/2012
Seif

Réponse au message de Triquy posté 12/03/2019 11h20

oui smiley18 si jamais t'as pas lu les fictions je recommande aussi, et surtout le livre de sable son meilleur recueil à mon avis

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

Réponse au message de Seif posté 14/03/2019 18h01

Oui j'avais lu les fictions déjà. Merci de la suggestion, je lirai le livre de sable plus tard.

Steve
1 706 posts
depuis le 1/02/2010
Sander

Des connaisseurs en histoire de la philosophie et de l'évolution des idées ?
Histoire de la pensée de Jerphagnon m'a l'air pas mal, des avis ? Ou d'autres propositions ?

Lulu le rebelle
11 474 posts
depuis le 28/03/2011
Lucien Brémart

Le nouveau Damasio qui sort le 18 avril 109

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

Réponse au message de Lucien Brémart posté 1/04/2019 16h35

Petit retour dix ans en arrière pepe_feelsgood j'achèterai par curiosité

Papa rapide (10 minutes douche comprise)
4 983 posts
depuis le 10/09/2007
Drich
Lucien Brémart a écrit :

Le nouveau Damasio qui sort le 18 avril 109

Je savais pas merci smiley1

La Horde étant MON livre, bcp d'attentes de ma part.

Membre
1 486 posts
depuis le 3/05/2012
BravoLeVeau

Je voulais attendre la version poche, mais elle sort qu'en septembre, impossible d'attendre aussi longtemps smiley17

y4mWvSF6Aex2KNCjSBN7oxDInHLJU7h67A3wgAJj7KlUSM1znOnGp-ACNleRiRvKgFKqwaxGMHQ8byD6a7Bf2Eawz9shik9hY_rqltkwWngBvbMLm9y-etQ9nYi8Ld6YuwkzFKYbdhPExZm9WClCApKw6hramMtFg9YInk0Avs0c1aZEPF62_EXWxZlsul5MAiaf_IwoZWgV7oFkVz_WcCIhQ?width=495&height=660&cropmode=none

smiley55

Rosier
928 posts
depuis le 18/11/2007
Gozier

J'attends vos retours objectifs pour Les Furtifs smiley86

Je me méfie un peu des boursouflures depuis que j'ai lu son recueil de nouvelles stallone (malgré de belles envolées)

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

Réponse au message de Gozier posté 19/04/2019 15h14

Je finis les détectives sauvages (livre exceptionnel d'ailleurs je conseille fortement) et je pense l'acheter après. J'ai un peu peur, j'ai même pas lu ses nouvelles pour être honnête alors que j'avais acheté le bouquin

BetheZbah
3 940 posts
depuis le 17/07/2007
zbah

Désolé : bug, je re essaie :

Réponse au message de Triquy posté 19/04/2019 16h00
Bolano smiley45
T'as plus qu'à te lancer dans 2666 ensuite
(Tellement bien que j'avais même été voir la pièce de théâtre de 11h de Gosselin)
Fini sérotonine de Houellebecq, très bon, même si moins ambitieux que ses autres ouvrages
Fini la trilogie de cixin : dernier tome moins bon, malgré quelques fulgurances (pas mal de longueurs, personnage principal insipide), mais l'ensemble reste de très bon niveau, incontournable pour les fans de hard SF

J'attaque "V" de Pynchon

Edit par zbah (19/04/2019 16h19)

Lulu le rebelle
11 474 posts
depuis le 28/03/2011
Lucien Brémart

Réponse au message de Gozier posté 19/04/2019 15h14

J'ai vu quelques interviews de Damasio c'est un peu inquiétant mais je le récupère demain, on verra.

j'ai pris cher man !
7 921 posts
depuis le 18/02/2008
sherman

Réponse au message de Gozier posté 19/04/2019 15h14

Perso son recueil de nouvelles m'avait bien refroidit, je crois que je ne l'avais même pas fini...

Rosier
928 posts
depuis le 18/11/2007
Gozier
sherman a écrit :

Réponse au message de Gozier posté 19/04/2019 15h14

Perso son recueil de nouvelles m'avait bien refroidit, je crois que je ne l'avais même pas fini...

Ouais je crois qu'il y en avait une ou deux que je n'avais pas réussi à terminer.

La Zone du dehors j'avais globalement bien aimé à condition d'enfiler son gilet jaune.

J'attends de voir pour la suite du coup...

Lulu le rebelle
11 474 posts
depuis le 28/03/2011
Lucien Brémart

Réponse au message de Gozier posté 19/04/2019 23h40

Les furtifs a l'air plus d'être dans la veine de La Zone du dehors que La Horde, plus foncièrement "politique". Après le concept m'intrigue et il a l'air d'avoir passé un temps fou à travailler les langages des personnages. Il en parle dans son interview à Mediapart à un moment.

après avoir parlé en bien du livre de Juan Branco ou dénoncer les médias sauf Mediapart son préféré  thisisfine

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

J'avais pas lu la zone du dehors, en général les romans au gros sous texte politique ça me fait bien chier. On verra...

Steve
1 706 posts
depuis le 1/02/2010
Sander

Des connaisseurs en littérature jap ? Je pensais commencer avec Yukio Mishima.

Lulu le rebelle
11 474 posts
depuis le 28/03/2011
Lucien Brémart

Bon, petit retour sur Les Furtifs après 100 pages, donc loin d'un avis définitif.

Toujours aussi plaisant à lire. C'est fluide et il y a toujours cette façon de poser ses personnages à travers le style qui est plaisant. Le concept de furtif donne envie. Le seul soucis de cet univers, au demeurant intéressant, c'est qu'il se passe dans notre monde. Donc quand tu lis que LVMH a racheté la ville de Paris en 202x smiley132

Quand ça fait référence à des lieux et entreprises connus (Orange à la pointe t de la techno je suis pas certain ?) ça détruit un peu la crédibilité du reste je trouve. Dommage car tu prends la même chose dans un univers fictif et ton message n'est pas moins présent mais surtout plus crédible et moins à l'épreuve du temps. Dans 10 ans si Orange se casse la gueule, tu as l'air con avec ton bouquin.

Tingle tingle kooloo limpah
6 135 posts
depuis le 14/05/2007
KamiOngaku

Réponse au message de Lucien Brémart posté 22/04/2019 19h56

Bah quand même, orange développe djingo, c'est pas rien.

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

J'ai lu 50 pages.

De la grosse chiasse pour l'instant, à part l'idée des furtifs séduisante. C'est vraiment mal écrit, peut-être qu'il vaudra mieux que je ne relise jamais la horde...

Rosier
928 posts
depuis le 18/11/2007
Gozier

feelsbad

Lulu le rebelle
11 474 posts
depuis le 28/03/2011
Lucien Brémart

Réponse au message de Triquy posté 25/04/2019 00h14

Je suis plus loin et si ça prend la direction que j'anticipe ça s'améliore. Tout ce qui est description de l'univers "" terre a terre"", c'est pas terrible à deux trois trucs. Par contre, des qu'on passe sur les furtifs et la quête de la recherche de la gamine et ce que ça provoque pour Lorcas, c'est bien mieux.

Sur la qualité d'écriture, effectivement ne relis pas la Horde car pour moi c'est dans le même genre. Moi j'aime beaucoup la musicalité de son écriture et la fluidité.

Bref, tente le passage du C3 qui arrive et si tu n'aimes toujours pas, tu pourras mettre de côté sans regrets je pense.

Edit par Lucien Brémart (25/04/2019 12h25)

Blow J.
Manchestron
3 195 posts
depuis le 20/08/2008
hobbs

Le prochain Bret Eastron Ellis s'annonce intéressant smiley44

https://www.theguardian.com/books/2019/ … -interview

Je pense à clubpop sous la douche
4 026 posts
depuis le 17/09/2006
superframboisier

Réponse au message de hobbs posté 28/04/2019 17h47

J'attends justement de le recevoir smiley89

Steve
1 706 posts
depuis le 1/02/2010
Sander

Un avis objectif sur Dans la Toile du Temps de Adrian Tchaikovsky ? smiley135

Blow J.
Manchestron
3 195 posts
depuis le 20/08/2008
hobbs
Je pense à clubpop sous la douche
4 026 posts
depuis le 17/09/2006
superframboisier

Réponse au message de hobbs posté 8/05/2019 13h22

Amazon a écrit :

Hi superframboisier, your package will arrive :

Wednesday, May 15

smiley108

étron
2 430 posts
depuis le 7/08/2013
turon

J'ai terminé à l'est de d'Eden et c'était magnifique. Aucun regret de m'être fait hyper alors que je m'étais fait une liste de lecture infinissable.
Samuel, best personnage ever.
D'ailleurs, d'autres bouquins de Steinbeck à conseiller?

J'enchaîne avec le grondement de la montagne... environ le 1er 1/4 lu. J'aime beaucoup le rythme. Mais sinon, il voulait faire chier les occidentaux quand il a choisi les noms de ses personnages?
Shingo
Shuichi
Fusako
Yasuko
Kikuko
Kinuko
Kuniko

Et sinon, je ne sais pas si c'est propre à mon édition, mais les dialogues à base de guillemets à chaque phrase ça manque de clarté. Surtout qu'il hésite pas à mettre 4 personnes dans une pièce pour en faire dialoguer 2. J'avoue qu'après "à l'est d'eden" qui s'avalle tout seul, c'est assez déroutant.

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

Réponse au message de turon posté 10/05/2019 12h34

J'ai pas lu à l'est d'eden mais les raisins de la colère et des souris et des hommes sont des valeurs sûres.

BetheZbah
3 940 posts
depuis le 17/07/2007
zbah

Réponse au message de turon posté 10/05/2019 12h34

Pour Steinbeck : "Les naufragés de l'autocar" et "En un combat douteux"

Je suis in !
84 posts
depuis le 8/02/2019
Jehyn

Alors Les Furtifs quelqu'un l'a fini pour faire un retour de qualité ?

Trisomie 51
3 252 posts
depuis le 2/11/2008
VV51

J'ai dévoré Dynamique du chaos, un bouquin semi autobiographique de Gilberti, un ex marginal, il a un style d'écriture et une noirceur inégalée.

Du coup j'étais hypé par Dernière sortie pour Wonderland, qui est une fiction où on alterne voyage cauchemardesque d'une Alice contemporaine et passages de la vie de Lewis Carroll. Le bouquin partant de faits quasi-avérés de la pédophilie de l'écrivain, il y a au final pas mal de souci de rythme, heureusement, la deuxième moitié est bien plus digeste. Je déconseille à ceux n'aimant pas particulièrement les descriptions de trucs bizarres comme dans l'œuvre d'origine, et aux âmes sensibles.

Je pense à clubpop sous la douche
4 026 posts
depuis le 17/09/2006
superframboisier

Enfin lu White de Bret Easton Ellis.


Je n'avais lu que des bribes de critiques, souvent virulentes, avant d'ouvrir le livre. Je m'attendais du coup a une sorte de pamphlet, ou tout du moins a quelque chose d'assez frontal et acerbe, comme peut le suggérer le titre du livre (qui est en fait un troll).

En réalité on en est relativement loin dans la forme ; le livre est biensur une critique de la culture de la victimisation et des identity politics dans l'Amérique de la fin des années 2010, mais c'est très loin d'être pamphlétaire, malgré quelques douilles quand meme ici et la.
En fait c'est vraiment le style BEE transposé dans un essai : un ton détaché avec beaucoup de touches d'ironie, des phrases longues et énormément de disgressions, des allers-retours temporels... qui forment un ensemble décousu en apparence mais au final parfaitement cohérent. Il y a énormément de references a ses premiers romans (leur contenus mais aussi leur contexte d'écriture), et le bouquin est truffe d'anecdotes personelles sur le show biz américain que BEE fréquente depuis une trentaine d'années et dont il constate la dérive depuis 2015 (voire avant). 
Il insiste beaucoup sur le matérialisme et le nihilisme des années 80 dont il se moquait dans ses romans, et dont le conformisme et la schizophrénie de l'Amérique libérale traumatisée par Trump et droguée aux réseaux sociaux sont en quelque sorte une nouvelle forme.

Patrick Bateman est omniprésent dans les pages du bouquin, et je ne peux pas m'empêcher de penser que le sujet du livre aurait pu être traité dans un roman, avec un personnage en perte de repères dans un milieu d'intellectuels de gauche (a a place des golden boys de la cote est), ce qui aurait été largement plus dévastateur et jouissif a la lecture. Dommage meme si ça ne m'a pas empêché de dévorer le livre.

je me lève le matin que pour les confs de jv
3 559 posts
depuis le 20/04/2008
Kotors

Merci j'étais intéresse par ce bouquin.

Blow J.
Manchestron
3 195 posts
depuis le 20/08/2008
hobbs
Membre
54 posts
depuis le 24/03/2007
truche

"Sur les falaises de marbres" de Ernst Junger (1939). Le récit à la limite du fantastique (juste de l'autre côté de la limite), de deux ermites qui après de longs combats se sont consacrés à l'étude des plantes, qui voient les forces zobscures de la sauvagerie et du nihilisme monter autour d'eux et qui sont amenés à les combattre. Le ton de l'écriture est proche du chant épique ou du conte il me semble, très stylisé, très concentré, précis et tendu, notamment dans l'action, avec une nuance permanente de regret; c'est surprenant et fascinant comme bouquin, je copie le premier paragraphe qui donne envie:

Vous connaissez tous cette intraitable mélancolie qui s'empare de nous au souvenir des temps heureux.
Ils se sont enfuis sans retour ; quelque chose de plus impitoyable que l'espace nous tient éloignés d'eux.
Et les images de la vie, en ce lointain reflet qu'elles nous laissent, se font plus attirantes encore. Nous
pensons à elles comme au corps d'un amour défunt qui repose au creux de la tombe, et désormais nous
hante, splendeur plus haute et plus pure, pareil à quelque mirage devant quoi nous frissonnons. Et sans
nous lasser, dans nos rêves enfiévrés de désir, nous reprenons la quête tâtonnante, explorant de ce passé
chaque détail, chaque pli. Et le sentiment nous vient alors que nous n'avons pas eu notre pleine mesure de
vie et d'amour, mais ce que nous laissâmes échapper, nul repentir ne peut nous le rendre. Ô puissions-
nous, d'un tel sentiment, tirer une leçon dont nous nous souviendrions à chaque instant de notre joie ! Plus
doux encore est le souvenir des années que nous versa le ciel, si ce fut une soudaine épouvante qui les
termina. Nous comprenons alors quel bonheur c'est déjà pour nous autres hommes, que de vivre au fil des
jours en nos petites sociétés, sous un toit paisible, parmi les bonnes conversations, salués d'un bonjour et
d'un bonsoir également tendres. Hélas, nous reconnaissons toujours trop tard que la fortune qui nous
donnait ces choses nous ouvrait déjà ses trésors."

comme j'aurais beaucoup de mal à en dire davantage, j'ai mis un pdf , pas pour le roman lui-même mais pour l'analyse de Julien Gracq à la fin qui est très belle.

Edit par truche (9/06/2019 08h54)

Membre
54 posts
depuis le 24/03/2007
truche

(edit des vulgarités moches)

ok donc là je suis un peu bourré et je suis parti dans La montagne magique de Thomas Mann. Ce bouquin je l'ai commencé il y'a 20 ans, il m'avait lassé très vite mais je me souvenais de deux choses: le cousin du héros qui dans sa jeunesse faisait un complexe sur son gros nez ou son large front et qui par la suite "avait eu autre chose à penser"; deuxième chose dont je me souvenais: la perception du temps, l'idée que quand on s'est ennuyé le temps paraît rétrospectivement plus bref parce que tous les éléments qui constituent le temps passé se ressemblent et fusionnent alors que lorsqu'on a fait des choses intéressantes, chaque élément vécu se distingue des autres et qu'à y repenser cette période paraît plus longue (riche). Tout ça pour nuancer la perception du temps qui paraît long quand on s'ennuie tout ça.
Je pense que c'est un bouquin génial, dur et ironique tout le temps, sur je sais pas trop quoi encore j'en suis à la page 250 / 800, sur l'esprit bourgeois peut-être, le laisser-aller coupable, l'abandon du monde et de son combat au culte du bien être, le sacrifice égocentrique au romantisme égoïste un peu niais, dans un endroit protégé où règne la mesure (du thermomètre, le roman se passe dans un sanatorium où le héros est venu visiter son cousin). Je sens que ça va être affreusement triste.

Je copie ce passage:

"Et bien vous, le spectateur désintéressé, dit Behrens. Qu'est-ce que vous devenez donc ? Trouvons-nous grâce devant vos yeux observateurs ? J'en suis flatté. Oui, notre saison d'automne, elle a du bon, ce n'est pas un enfant trop mal venu. Je n'ai d'ailleurs pas ménagé les frais pour la pousser un peu. Mais c'est quand même dommage que vous ne veuillez pas passer l'hiver avec nous. Car vous ne voulez passer que huit semaines chez nous m'a-t-on dit ? Comment trois ? Mais ce n'est qu'une visite éclair, ça; cela ne vaut même pas la peine de se débarrasser. Non, pas possible? C'est quand même dommage que vous ne passiez pas l'hiver ici, car tout ce qui est la "hotte vollée", dit-il en prononçant ce mot plaisamment avec un accent impossible, la haute volée internationale, en bas, à Davos-Platz, ne vient que pour l'hiver et il faudrait que vous voyiez cela, ne serait-ce que pour votre éducation. C'est à ce tordre lorsque ces types là font des sauts de moutons sur leurs tremplins. Et puis les femmes, mon dieux les femmes ! Bariolées comme des oiseaux de paradis, je ne vous dis que cela, et puis d'un galant... Mais il est temps que j'aille chez mon moribond au 27. Stade final, vous savez. Sortie par le milieu. Cinq douzaines de flasques d'oxygène qu'il nous a déjà soiffés, l'ivrogne. Mais d'ici à midi il ira sans doute ad penates... Eh bien mon cher Reuter, dit-il en entrant, qu'en diriez-vous si nous en entamions encore une.... ?"

Ses paroles se perdirent derriere la porte qu'il referma. Mais, la durée d'un instant, Hans Castorp avait vu au fond de la chambre, sur le coussin, le profil curieux d'un jeune homme à la barbiche clairsemée, qui avait lentement tourné ses grandes prunelles vers la porte.

C'était le premier moribond que Hans Castorp voyait de sa vie car ses parents et son grand oncle étaient en quelque sorte morts derrière son dos. Avec quelle dignité la tête du jeune homme  à la barbiche pointue avait reposé sur le coussin ! Comme le regard de ses yeux élargis avait été chargé de signification, lorsqu'il s'était lentement tourné vers la porte ! Hans Castorp, encore tout perdu dans cette vision fugitive, essayait involontairement de faire des yeux aussi grands, aussi importants et aussi lents que le moribond, tout en se dirigeant vers l'escalier, et c'est avec ces yeux là qu'il regarda une dame qui , derrière lui, avait ouvert une porte et qui le dépassa sur le palier. Il ne reconnut pas aussitôt que c'était madame Chauchat. Elle sourit légèrement des yeux qu'il faisait, puis maintint de la main la natte derriere sa tête et descendit l'escalier devant lui sans bruit, avec souplesse, en avançant un peu la tête.

bon y'a le contraste du médecin qui fait des blagues pendant que le gamin agonise, mais surtout la circulation du regard, le tragique propagé et dilué, du moribond au héros, du héros à celle qu'il aime; accroche toi pour filmer ça.

Edit par truche (2/07/2019 14h36)

Je pense à clubpop sous la douche
4 026 posts
depuis le 17/09/2006
superframboisier

Ça se lit facilement Dune en anglais ?

I'm your handsome white Jesus motherfucker!
4 855 posts
depuis le 2/10/2005
Axelvak

Réponse au message de superframboisier posté 20/07/2019 08h11

C'est pas plus difficile que Harry Potter. Par contre j'ai fait que les deux tomes de Dune, pas eu le courage de faire le reste qui me plaît moins.

triquiqette
4 037 posts
depuis le 18/10/2008
Triquy

Réponse au message de Axelvak posté 20/07/2019 08h43

Le messie de dune smiley133 J'ai pas persévéré après ça.

Je pense à clubpop sous la douche
4 026 posts
depuis le 17/09/2006
superframboisier

Réponse au message de Axelvak posté 20/07/2019 08h43

Merci. Je suis pas certain de me lancer dans la lecture de la saga en entier non plus.

je transpire en 60 fps
6 161 posts
depuis le 22/06/2007
BoBi
Votre bouquin du moment
Remonter

Pied de page des forums

ContactMentions légales