Chronique : Le Grand Débat # 05: Le jeu video peut-il connaître la crise?
J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Ici Jean-Pierre Gaillard en direct de la Bourse de Paris.

La chronique complete : lien

En transit pour NeoGAF
67 posts
depuis le 28/10/2007
Eklerion

Puisqu'il faut dégraisser la masse salariale, ce sont les petites équipes qui en feront les frais.
La part de marché des licences est de très loin supérieure à celle des jeux casuals (pour ne prendre qu'ubisoft, assassins creed vend plus que toutes les licences casual sortie ces deux ou trois dernières années-sans compter leur party-game avec les lapins).

Enfin FF13 c'est le moteur de Square. Avec 5 millions d'unités garantis (et probablement moitié moins pour son pendant versus), c'est une vache à lait inépuisable.

Quant aux coups, c'est spécieux comme argument. D'une les outils de développement sont rentabilisés, de deux ce sont les budgets marketing qui ont surtout grossi ces dernières années !

Le Astal de la NBA
10 044 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi


a écrit :

Heavy Rain, le prochain Fumito Ueda, les prochaines productions Kojima: un gros point d'interrogation plane sur eux?


Fumito Ueda travail directement pour Sony.
Bon résumé de ce qui ce passe actuellement. Pour ma part je sens que les futurs productions (les productions en cours de développement de cette année et l'année dernière) vont être justement atteint par la crise. Avec de la chance nous aurons droit à des petites perles, des challenger.

Membre
41 posts
depuis le 20/01/2009
KeeWee

Si le casual gaming ne touchait que des jeux originaux destinés à un grand public point barre, il n'y aurait pas raison de s'inquiéter mais pour prendre l'exemple à nouveau d'ubisoft, le casual gaming a en l'occurence un peu tuer la license "Prince Of Persia", par exemple ce Noël, en faisant de ce jeu le plus beau QTE du monde (jusqu'à la sortie d'Heavy Rain) alors que les sables du temps, tout en demandant moins de skill que la série originale offrait quand même un challenge intéressant. Moi ça me dérange pas que mamie joue aussi aux jeux vidéos, je veux juste qu'elle joue pas à MES jeux.
Finalement, la solution résidera dans le choix des développeurs, je pense malheureusement que quitte à choisir à développer un seul jeu, il choisiront de toucher le plus large public en nous sortant "bullshit" dans les interviews qu'il est facile à prendre en main mais qu'il propose néanmoins un vrai challenge pour les hardcore gamer my ass bla bla bla... Or, on le sait, il est impossible de mettre tout le monde devant le même jeu, le casual ne peut pas s'immiscer dans nos séries favorites sans les foutre en l'air... et à la sortie, on verra encore qu'on nous a baisé.

Sinon j'aime bien la théorie que les nouveaux venus du casual se rendraient compte de leur connerie et commencerait à chercher un vrai challenge malheureusement, je pense que c'est une cible commerciale qui tourne dans le sens où une fois mamie morte y'en aura d'autres et que y'aura toujours des golios pas foutu de savoir indiquer une direction en même temps qu'appuyer sur la touche "saut" (PoP je t'en veux lol)...

Tingle tingle kooloo limpah
6 889 posts
depuis le 14/05/2007
KamiOngaku

Réponse au message de posté Jamais
Les classes populaires, elles achètent des portables et la 360, pas la Wii. La Wii a un public ultra-large, dont pas mal de bobos, qui ne connaîtront pas trop la crise.

Et les avertissements sur résultats de Nintendo, ça s'explique surtout par le cours du yen, semble-t-il.

En transit pour NeoGAF
67 posts
depuis le 28/10/2007
Eklerion
a écrit :

Pour ma part je sens que les futurs productions (les productions en cours de développement de cette année et l'année dernière) vont être justement atteint par la crise. Avec de la chance nous aurons droit à des petites perles, des challenger.


???

Les productions en cours de développement ne craignent rien. Elles sont déjà budgétisées. Les risques pèsent sur les projets à l'étude ...

Sur le casual, vous dîtes des choses étranges. Il ne fait peser aucun risque sur l'industrie... Les majors voient ça comme des titres d'appoints et si les petites structures y trouvent leur compte, tant mieux(dans le cas contraire, elles ferment et vous vous en foutez puisqu'elles faisaient du casual) ...
Enfin vous pouvez pas dire que Nintendo phagocyte la Wii et relègue totalement les autres production puis de l'autre côté sortir que le jeu casual/tiers règne en maître. Il faut être logique.

En dernier lieu, la crise du jeu vidéo, c'est avant tout une crise financière. Si EA restructure, ce n'est pas à cause de son bilan, c'est parce que son son action s'est effondrée. Or sa chute est totalement injustifiée. De même pour Ubisoft qui coule (exactement comme EA) depuis Septembre alors que ses résultats sont excellents (mais moins excellent qu'attendu).

Bref, le problème dans le jv est financier et ne relève pas (pas encore ?) de la consommation. Le japon connait la crise depuis 20 ans (déflation) et le jv n'a fait qu'y progresser.

La question du taux de change posé par chocolat est déjà plus problématique à cause de l'export/import/délocalisation. D'ailleurs, c'est tout le secteur de l'exportation japonaise qui est touchée à cause de leur perte de compétitivité face aux zones euros et dollars.
Sur la livre sterling/gb, ça représente peanuts dans le jv.

En revanche, pour les développeurs occidentaux (hors grande-bretagne), on va retrouver un alignement euro-dollar favorable aux européens et pas préjudiciable aux ricains donc à moins qu'il y ait un gros déséquilibre, ça devrait permettre d'amortir un peu la crise.

Enfin tout ça est bien compliqué mais faudra voir les chiffres japonais :
[link=""]
http://fr.news.yahoo.com/2/20090130/tts … b2fc3.html[/link]

ps: Marrant parce que la crise devrait logiquement profiter à la 360 puisqu'elle est devenu la console du pouvoir d'achat (180 euros). Après, dans les faits (jeux à 70 euros, abonnement au Xboxlive) ou dans l'image, c'est plus tout à fait le cas...
Pour SOny par contre...

Naughty Deg
2 298 posts
depuis le 7/10/2007
Jack_Nicholson
Ashram a écrit :

Le jeu vidéo sur Next-Gen, c'est toujours soixante-dix euros en France.

C'est effectivement un problème de taille. Je vais parler de ce problème d'une manière purement subjective et égoïste, donc d'un point de vue de consommateur.
J'ai payé Stranglehold 15 dollars, et j'en suis content. Mais bordel, le même jeu à 70 dollars, c'est même plus de l'arnaque, c'est carrément du viol.

Je comprends parfaitement l'échec de Mirror's Edge avec sa durée de vie minuscule. Après, j'imagine (même si j'en suis pas sûr) qu'un Mirror's Edge coûte aussi cher et prend autant de temps à produire qu'un Gears of War. Sauf que ça, le joueur, il s'en fout. Lui, ce qu'il voit, c'est que Gears a 8 heures de durée de vie offline et 1 voire 2 ans online. C'est pas tellement qu'il en a pour son argent, mais plutôt qu'il va profiter de son jeu longtemps. Alors que Mirror's Edge, au bout de trois jours c'est fini. Et lui il a pas forcément envie (ou les moyens) de dépenser 70 euros chaque semaine dans le JV.




Sinon, quelqu'un s'y connait en coût de production pour un jeu ?
J'avais entendu dire que le 1er Gears of War avait coûté beaucoup moins cher que le 2, comment ça se fait (si c'est vrai) ?`Il part où le fric en plus ?

Mederos
265 posts
depuis le 4/04/2007
Glen

Réponse au message de KamiOngaku posté 30/01/2009 15h29

les bobos vont morfler autant que les classes populaires, si ce n'est plus.

J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Réponse au message de Glen posté 30/01/2009 17h23

Sauf que le bobo qui a perdu une partie de son épargne parce qu'il a fait des placements avec les pieds, il peut toujours se retourner parce que

1. S'il est intelligent il a pas tout placé au même endroit

2. Ses gains énormissimes durant ces 20 dernières années rattrappent largement le tout

3. Il a un patrimoine qui lui permet de voir venir (d'ailleurs ça me fait penser à tous ces cons qui ont payé une baraque 70.000 € y'a 15 ans, qui l'ont vue valoir 400.000 € y'a 2 ans, et qui maintenant pleurent quand on leur dit qu'elle ne vaut plus "que" 200.000€, genre ils font encore un bénef de 130.000e, mais eux pensent avoir perdu 200.000)


La classe populaire, si elle a perdu son épargne de 10.000€ elle n'a plus rien. Et le peu qui lui reste partira dans les hausses d'impots, parce que ce sont les classes populaires/moyennes qui vont payer pour la crise, pas les bobos qui ont un super bouclier fiscal.

Mederos
265 posts
depuis le 4/04/2007
Glen

en évoquant la crise, je pensais plus "chômage" en fait.

J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Réponse au message de Glen posté 30/01/2009 17h48

Là on est déjà plus d'accord, bien que les cadres gicleront après les ouvriers en théorie.

Enfin bref, ce n'est pas tout à fait le sujet.

Bad Sin
91 posts
depuis le 19/01/2009
Minbad

Tout va bien!

C'est dire à quel point : Sega ET la Wii (mon Dieu) "rise from the dead" avec tout plein de jeux de zombies... Je ne parle pas des Madworld et autres Deadly Creatures!

Le casual sera toujours là, quoique plus "centralisé", pour faire des argents.

Et c'est un Sonysexuel (pour cette génération surtou, j'ai bien aimé la Xbox) qui parle!

En parlant de "current" gen justement, bah Yakuza 3, Killzone 2, SFIV, Heavy Rain, God Of War III, Uncharted 2...
Bonus light : Flower, Megadrive Ultimate, Ghostbusters, Indiana Jones, Terminator.

Bonus light (pour Nintendophiles uniquement) : Marble Saga, Pikmin, Punch out, Runaway 2, Rogue Trooper, Mario Power Tennis (il en faut bien un), Little King's Story, Sonic and the Black... non pas celui-là!

Côté budget, quelques mots en vrac (WARNING!! Si vous devenez chômeur, ne lisez pas ce qui suit, car il faut des argents, si vous ne l'êtes pas, ou ne le serez pas en 2009, eh bien votre salaire devrait rester le même normalement donc tout va bien) : linker, eBay, points fidélité, échanges, PriceMinister, amazon, play dot com, livre sterling, euro...

smiley8

Le Astal de la NBA
10 044 posts
depuis le 24/03/2007
tsukoyumi

Réponse au message de Eklerion posté 30/01/2009 15h43

a écrit :


Les productions en cours de développement ne craignent rien. Elles sont déjà budgétisées. Les risques pèsent sur les projets à l'étude ...


Quand je dis atteint par la crise, ce n'est pas au niveau du budget, mais bel et bien au niveau de la qualité du soft et de l'innovation (pour ne pas prendre de risques, comme le dit si bien Ashram dans cette chronique).

L'homme sait faire du pain grâce à Dieu
15 789 posts
depuis le 15/07/2008
hichanbis

Moi j'attends avec impatience que des pays qui sont globalement epargnés par la crise comme la Chine ou l'Inde se mettent à développer serieusement des JV.

Ca + la dématerialisation des jeux font que j'y crois encore.

Bad Sin
91 posts
depuis le 19/01/2009
Minbad

Réponse au message de Pseudo_supprime posté 30/01/2009 17h32
Je surplussoie, bien qu'on s'écarte du sujet (ou pas)

Degu
1 758 posts
depuis le 21/11/2007
Mugu
Eklerion a écrit :

Les productions en cours de développement ne craignent rien. Elles sont déjà budgétisées. Les risques pèsent sur les projets à l'étude ...

Je ne suis pas persuadé que tu sâches comment marche vraiment le monde du jv... Pour un studio indépendant (et first party dans une moindre mesure), le fait qu'une prod soit budgétisée chez l'éditeur et entrée en développement chez le développeur ne garantit en rien l'arrivée à terme.
L'éditeur ne paie pas le studio de dev d'un coup, au début ou a la fin, mais au fil de milestones étalées sur plusieurs mois/années suivant le temps de développement du jeu, et rien n'empèche l'éditeur au bout d'un moment de tuer la prod en cours pour réaffecter le budget restant sur un jeu plus court/moins ambitieux ou même carrément réaliser une économie sur les coûts pour avoir de meilleurs résultats. Et je peux te garantir que je parle d'expérience là, c'est un peu ce qui est en train de se passer actuellement.

Gustave Flaubert
695 posts
depuis le 4/05/2007
sandisk

paco_rabanne.jpg

En transit pour NeoGAF
67 posts
depuis le 28/10/2007
Eklerion
Mugu a écrit :
Eklerion a écrit :

Les productions en cours de développement ne craignent rien. Elles sont déjà budgétisées. Les risques pèsent sur les projets à l'étude ...

Je ne suis pas persuadé que tu sâches comment marche vraiment le monde du jv... Pour un studio indépendant (et first party dans une moindre mesure), le fait qu'une prod soit budgétisée chez l'éditeur et entrée en développement chez le développeur ne garantit en rien l'arrivée à terme.
L'éditeur ne paie pas le studio de dev d'un coup, au début ou a la fin, mais au fil de milestones étalées sur plusieurs mois/années suivant le temps de développement du jeu, et rien n'empèche l'éditeur au bout d'un moment de tuer la prod en cours pour réaffecter le budget restant sur un jeu plus court/moins ambitieux ou même carrément réaliser une économie sur les coûts pour avoir de meilleurs résultats. Et je peux te garantir que je parle d'expérience là, c'est un peu ce qui est en train de se passer actuellement.


En fait, c'est exactement le contraire. Mis à part que je voulais parler des productions dont causait Ashram, les éditeurs se concentrent sur les licences ou les jeux à fort potentiel commercial. On va donc plutôt tailler dans le budget des merde. C'est en tout cas ce que fait actuellement une grosse boite de jv.

A propos d'Heavy Rain justement, il y a sur le forum de bg, un mec qui travaille dessus. Et s'il n'est pas très positif sur les résultats obtenus, il ne pointe pas au chômage ...

Enfin la coupe dans la R et D, le dégraissement de la masse salariale, la chasse à l'économie, c'est du classicus d'entreprise. D'autant qu'un éditeur fera tout pour sortir un jeu qui lui a coûté déjà de l'argent (là encore, je parle des grosses productions).

Fin bref, on va pas jouer à Paco Rabanne. On reparle des annulations de projet dans 10 mois.

J'ai hâte que tu me fasses la liste !

Membre
1 posts
depuis le 1/02/2009
Nico

Bonne analyse du marché, je pense.Finalement le plus gros problème est que le court-termisme de l'économie s'est infiltré dans le jeu vidéo : avant que les plus grosses boîtes ne deviennent d'énormes entités multinationales côtées en Bourse et donc soumises à ses impératifs (la règle assez fun des 15% de rentabilité sur ses fonds propres par exemple), le développement d'un jeu n'intégrait que ses débouchés en termes de consommation et donc de joueurs.
Aujourd'hui malheureusement la fuite en avant pour faire toujours plus de profits oblige non seulement à élargir les débouchés actuels et futurs en termes de consommation, mais aussi à choisir une population suffisemment variée pour rassurer les actionnaires.
Tout compte fait la situation ne fait que se normaliser pour le marché: le jeu vidéo devient un marché économique à part entière avec tous ses inconvénients.Il n'a donc aucune raison qu'il soit épargné par la crise plus que la bagnole ou le PMU du coin.Je me demande même si ce marché, au vu des résultats des années précédentes a pas connu une grosse bulle spéculative qu'on est justement en train de voir éclater

[i], membre.[/i]
3 982 posts
depuis le 20/04/2006
HBK

Le vrai gros risque pour l'industrie c'est qu'on se retape une crise comme celle qu'on a connu au début des années 80.

Pour mémoire, ce qui s'est passé c'est que tout le monde s'est mis à faire du JV vu que c'était un moyen de faire du blé à moindre coût. Le marché s'est effondré sur lui même devant la masse de merdes qui sont sorties.

Sissi, c'est vraiment ca qui s'est passé. Et comme par hasard ca ressemble à ce qui est en train de se passer avec cette vague de sous merdes casual (je parle de vrais jeux de merde finis à la pisse, pas des WiiFit qui bien que sans aucun intérêt correspondent aux attentes d'un certain public).

En gros, si on survit à cette vague d'opportunisme, le JV se relèvera. Sinon, faudra prier pour qu'un nouveau "Nintendo" sorte le marché du marasme avec une nouvelle machine et surtout la garantie de titres de qualité (ba oui, c'était ca à la base le "Nintendo Seal of Quality", une sorte de "garantie" pour les consommateurs de ne pas acheter de la marde).

Gustave Flaubert
695 posts
depuis le 4/05/2007
sandisk

Réponse au message de HBK posté 1/02/2009 22h00
"seal of quality"

090201101924494124.jpg


ça n'a jamais garanti aucunes qualités ludique ou de minimum de réalisation
c'etait juste un truc commercial un emballage pour flatter  l'acheteur/pigeon
le jeu casual existe depuis belle lurette au japon (mahjong, jeux de course de chevaux, casino...)
en y reflechissant c'est l'aboutissement de la digestion de la culture jeux video  chez le grand publique occidental  cette "mode" casual.
maintenant, il a fort a parier que cela vas se tasser mais certainement pas disparaitre.
enfin qd on vois le prix de devellopement et le temps de realisation d'un block buster pour gamer (mgs4 par exemple) il ya de quoi a être circonspect vis à vis des productions actuelle.

Je suis fan de RPG, de jeux de combat, et de Nintendo. Désolé.
2 842 posts
depuis le 22/03/2007
moursin

Réponse au message de HBK posté 1/02/2009 22h00

seal of quality =!= qualité ludique

par contre sandisk dit n'imp c'est pas un blabla marketing, ça veut juste dire que le jeu a passé les tests pour avoir une licence de nintendo, en gros tout les jeux qui sortent sur console nintendo

Gustave Flaubert
695 posts
depuis le 4/05/2007
sandisk

Réponse au message de moursin posté 2/02/2009 02h51

nintendo faisait payer le droit de faire des jeux sur sa console nes forçant même les editeur  ne faire des jeux que sur leur console.
je ne vais pas te faire une liste du milliard de  daubes qui ont ce "sceal of quality" pour te prouver l'evidence je pensait que l'image de killer tomato suffirai...

[i], membre.[/i]
3 982 posts
depuis le 20/04/2006
HBK

Putain mais vous comprenez rien à rien. Le Seal of Quality c'était la garantie qu'un minimum de QA avait été appliqué (la vraie, pas la blague ISO9001). Parce que c'était ca le problème, les jeux étaient finis à la pisse. Oui, comme un paquet de sous merdes casual qu'on voit fleurir sur Wii et DS. Le truc c'est qu'on le voit pas parce que Tendo "drive" le marché et que leurs titres à eux ont un minimum de QA. Mais c'est impressionnant ce qui sort.

Bad Sin
91 posts
depuis le 19/01/2009
Minbad
sandisk a écrit :

Réponse au message de moursin posté 2/02/2009 02h51

nintendo faisait payer le droit de faire des jeux sur sa console nes forçant même les editeur  ne faire des jeux que sur leur console.
je ne vais pas te faire une liste du milliard de  daubes qui ont ce "sceal of quality" pour te prouver l'evidence je pensait que l'image de killer tomato suffirai...


non, je pense qu'il faut que tu dresses toute la liste smiley4

J'aime bien Proust mais c'est dommage qu'il y ait pas plus d'images.
9 454 posts
depuis le 30/09/2007
Bioware

Je vais tenter de résumer, pour voir si j'ai bien capté l'article, parce que je me pose une question quand même.

En fait ça dit que les développeurs perdent du fric à cause de la crise, et que donc pour compenser ils vont faire des jeux avec 3 allumettes et un écureuil pour être sûrs de rentabiliser en faisant une plus-value de psychopathe à la vente et ainsi ne pas perdre encore plus ?
Parce que c'est un raisonnement qui veut dire que sans la crise, on aurait pas à risquer de casual games dans le jeu vidéo, ou en tout cas à ne pas risquer une augmentation.

Et si c'est bien ça, je suis pas d'accord. Avec ou sans la crise, le jeu vidéo s'oriente vers le casual.
Le problème du profit à tout crin se pose tous les jours, pas seulement quand il s'agit de récupérer d'une chute financière.

Non ?

Membre
41 posts
depuis le 20/01/2009
KeeWee

Réponse au message de Bioware posté 3/02/2009 05h48
Je pense que oui tu n'es pas Corky et tu as saisi l'article mais je pense qu'Ashram d'une part, a vu comme tout le monde la déferlante du casual gaming mais il lance le débat concernant l'influence ou non de la crise sur CE phénomène déjà existant. D'autre part sur la recherche de profit, je pense qu'une boite ne prend pas les mêmes risques quand elle est roule sur l'or et quand elle licencie à tout va... Bien sur y'aura toujours une recherche de profit mais je pense que les projets "gros budgets" originaux ont moins de chance de se concrétiser aujourd'hui. Mais bon tu me diras y'en avait déjà pas des masses... Mirror'sEdge? je sais pas si c'était un si gros budget... Une chose me semble sure, si on avait de plus en plus de merde avant bah la crise ne donne pas vraiment de raison pour que ça s'arrête parceque les merdes se vendront toujours très bien (Sims et compagnie).

Enfin, pour être optimiste, les jeux originaux en vérité ne coutent pas souvent très cher à produire et y'aura toujours des World of Goo, Braid et trucs pour nous faire passer le temps (même si j'avoue préféré m'investir dans un jeu plus de 5h mais bon, de nos jours, même les gros hits avait déjà du mal à atteindre les 8h de durée de vie...)[/Gros deg]

J'aime bien Proust mais c'est dommage qu'il y ait pas plus d'images.
9 454 posts
depuis le 30/09/2007
Bioware

Ouf j'ai compris.

Oui l'article se concentre sur la crise précisément, mais justement pour moi ce n'est pas le sujet le plus intéressant, car on parle d'une augmentation potentielle du casual, et donc pas de la source de l'arrivée du casual.
Ceci dit la question du casual en elle-même n'est pas originale car déjà traitée directement ou indirectement dans à peu près tous les sujets du site, donc finalement c'est peut-être pas si mal de resserrer le débat histoire de varier.
On parle aussi de prises de risques par rapport aux budgets des jeux, mais on peut aussi se demander si le fait de mettre la thune suffit pour parler de risque. Enfin là encore je sais pas si c'est vraiment le sujet mais bon.

Je suis fan de RPG, de jeux de combat, et de Nintendo. Désolé.
2 842 posts
depuis le 22/03/2007
moursin

Réponse au message de HBK posté 2/02/2009 10h51

Des grosses daubes finis à la pisse je t'assure qu'il y en avait un gros paquet sur ps2 (comme ça, on l'avait offert a mon neveu quand il avait 5 ans et je t'assure que c'est digne des plus grosses daubes wii) et même sur ps1, le gros problème de la wii c'est pas tant le nombre de daubes qui sortent, phenomène propre a la plupart des consoles qui cartonnent mais surtout le nombre de jeux de qualités très très faible et la non évolution des standards graphiques en échange d'un ajout anecdotique qu'on nous faisait miroiter comme révolution

Dinophile
60 posts
depuis le 12/01/2009
Shadow

=> On a l'air d'insulter les "joueurs casuals" parce qu'ils osent acheter la Wii et que c'est la cause de la mauvaise rentabilité des grosses prod'.
Faut arrêter, même si je n'aime pas vraiment la console de Nintendo, il faut constater qu'elle a ouvert une bréche dans les alternatives possibles dans le cercle auparavant relativement fermé du jeu video. L'élargissement de la cible est une trés bonne chose surtout en ses périodes de disettes où les productions nécessitent des investissement de plus en plus lourds...

Bref, les jeux dit casuals  et/ou les versions wii est l'alternative presque indispensable pour survivre. D'ailleurs la conversion de Dead Space sur Wii révéle qu'elle est désorais incontournable pour augmenter ses parts de marché et toucher le public quasi-central qui est devenu les joueurs Wii. smiley3

J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Réponse au message de Shadow posté 4/02/2009 12h21

Ca, pour avoir ouvert une brèche, elle a ouvert une brèche...

Dead Space sur Wii non mais au secours! Décidément après Dead Rising les éditeurs n'ont plus peur de rien... A ce ryhtme-là je ne serai pas étonné de voir arriver Mirror's Edge.

J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Réponse au message de posté Jamais
Parce que resident evil 5, avec son moteur 4.5 et son gameplay old gen se prêterait davantage a un portage wii. D'ailleurs le 4 a bien fonctionne dessus, ce qui prouve que le resident evil nouvelle version est bien plus casual que dead space.

J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Réponse au message de posté Jamais

Non mais je suis sérieux: Dead Space est loin d'être un étendard casual, et ce n'est pas parcequ'il y a un fil d'ariane que ça le rend facile ou je ne sais quoi. Le fil d'ariane ce n'est jamais rien d'autre que la représentation à l'écran de la carte, sauf qu'il n'y a pas besoin d'ouvrir le menu.

Enfin non bref je ne vois vraiment pas en quoi DS serait casual, bref pas plus qu'un RE 4 transformé pour être jouable au wii zapper. Après si tu fais de DS un jeu de tir sur Wii comme Dead Rising, oui il sera casual, sauf qu'il n'aura plus grand chose à voir avec l'original.

J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Réponse au message de posté Jamais

Moi je fais quand même une différenciation entre casual et grand public, mais même en l'état je ne pense pas que DS soit grand public. Déjà par son univers, ensuite par son accessibilité (même si en facile il est accessible, je ne vois pas quelqu'un qui est peu habitué aux JV le finir), et surtout par son genre.

Le grand public n'est pas attiré par ce genre de jeux. PoP est grand public, des jeux de sport sont grand public, Singstar est grand public.

Les jeux casual, pour moi, ce sont des jeux destinés aux gens ne connaissant pas et/ou n'aimant pas le JV à sa base. Donc les brain training, buzz et compagnie.

Même un Fifa n'est pas casual car il exige déjà une certaine connaissance de ce qu'est un pad, et de ses combinaisons basiques. PES Wii par contre est casual, car jouable par n'importe qui (bien que...)

Donc Dead Space peut très bien se transformer en jeu casual, tout dépend de ce qu'on en fait, comme Silent Hill pourrait très bien avoir sa version casual, etc.

Mais EN L'ETAT, DS n'est certainement pas un jeu casual, pas du tout même.

Membre
41 posts
depuis le 20/01/2009
KeeWee

Réponse au message de posté Jamais
Oui bah si on retient cette définition, de PONG jusqu'à aujourd'hui le taux de 80% de grand public a du à peine bouger donc toute la chronique ne sert à rien et même, le phénomène casual discuté en long et en travers sur le site perd son sens. Mauvaise foi spotted smiley8!
D'ailleurs ta définition Choco est originale notamment la distinction jeux d'action/jeux d'arcade d'action et le fait de sortir du-dit carcan les jeux de course par exemple. En quoi Ridge Racer ou NFS est moins casual que DS ou RE4? Bref on comprend pas.

Naughty Deg
2 298 posts
depuis le 7/10/2007
Jack_Nicholson

Réponse au message de Pseudo_supprime posté 4/02/2009 14h13

Non mais cherche pas, il est en mode "boloss", et en plus t'as parler de RE5 qui cumule japoniaiserie, gameplay old-gen et mal foutu, donc forcément le meilleur survival-horror de la next-gen, alors que Dead Space fait même pas peur, il l'a fini en 4 heures sans upgrader ses armes lololol.

Sinon, oui, y'en a marre du mot casual servi à toutes les sauces. Les aides que peuvent donner le jeu pour éviter de chercher inutilement son chemin, c'est une évolution quand c'est correctement utilisé.
Les jeux vidéo où on cherchait ce qu'il fallait faire, et que lorsqu'on trouvait on se disait "Bordel, fallait le savoir", ça n'apportait pas de plaisir, on se faisait juste chier.

[i], membre.[/i]
3 982 posts
depuis le 20/04/2006
HBK

Réponse au message de posté Jamais
Tu confond "casual" et "20 ans de progrès en matière de game design".

J'ai pas joué à Dead Space, et ca ne m'intéresse pas. Mais un jeu n'est pas "casual" parce qu'il te fournit des conseils.

Ah oui, et DS a quand même à moitié bidé.

Edit : Voila, Jack a résumé ma pensée mieux que moi.

...
6 513 posts
depuis le 30/04/2007
...
J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Pseudo_supprime

Réponse au message de posté Jamais

des chiffres, des chiffres,  oui mais des panzani

smiley11

Chronique : Le Grand Débat # 05: Le jeu video peut-il connaître la crise?

Pied de page des forums

ContactMentions légales