Mon test de N+
Lady Oscar en fait
36 posts
depuis le 2/03/2012
MisterOscar

http://image.jeuxvideo.com/images/jaquettes/00020325/jaquette-n-xbox-360-cover-avant-g.jpg

Un de mes grands regrets sur Gamerama c'est de ne jamais pu avoir l'avis d'un "spécialiste" sur cet oeuvre qu'est N+.


Plusieurs suppositions s'ouvrent à moi :
-Ils ne l'ont pas fini
-Ils ne l'ont pas commencé
-Ils sont bloqué au 8eme niveau
-Ils préfèrent tester Méga fun party entre GirlZz sur Wii

Qu'importe, aujourd'hui le testeur c'est moi, et bien évidemment mon avis sera objectif au possible

Premièrement donc, en quoi N+ fut il une bonne affaire pour moi?
J'avais testé la démo mais 800points je trouvais ca cher, et lorsque Microsoft a commencé ses Deals of the week sur le Marketplce et que N+ passa à 400points (+/- 5€) je me suis senti obligé de craquer.

N+ c'est déjà un style affirmé. Menus simples, musique techno futuriste, style graphique épuré en 2D, couleurs très...


Couleurs?
Couleurs?

Voyons voir :
nscreenshot.jpg


Mouai, pas sur que cela plaise à nos amateurs d'effets graphiques et HD à foison, cependant les graphismes même sommaires sont très net et le jeu ne souffre à aucun moment d'aliasing ni de ralentissements (encore heureux!)

Parlons maintenant du jeu en lui même :
N+ est un jeu de plate forme sur tableaux fixes dont le but est d'aller activer un interrupteur qui ouvre une porte et d'entrer dans celle ci pour passer au niveau suivant. Mais le chemin est bien sur parsemé d'embuches et parfois parcourir 5mètres peu devenir bien plus difficile que la route durant laquelle Jésus porta sa croix.

Le jeu se divise ainsi
45 niveaux de 5 tableaux chacun soit 225 tableaux. Sans compter les épisodes téléchargeables dont certains gratuits.
Si les premiers niveaux peuvent se faire une bière à la main, le jeu se corse très rapidement et on atteint vite le succès "1000 morts" alors que le jeu a à peine démarré.
Mourir 1000 fois dans un jeu dès le début? Ca en rebuterai plus d'un et pourtant, N+ nous force à rester devant l'écran.




La N
Rester devant un écran, sur le même tableau pendant deux heures, c'est possible que cela vous arrive sur N+, pourtant les concepteurs ont réussi le pari fou de nous pousser toujours plus loin. Grace à une maniabilité sans faille et à une conception des niveaux que même les architectes les plus diplomés ne pourraient imaginer, le titre au lieu de nous faire dire "Putain c'est trop dur j'abandonne" nous fait plutot dire "Merde, ca y était presque, le prochain saut je ne le rate pas "
Et voilà comment s'entêter encore et toujours sur le même saut qui nous fera nous atterrir sur la même mine et nous fera encore et toujours exploser notre petit ninja qui n'avait rien demandé.


Le +
Mais s'entêter dans certains jeux relève parfois du masochisme, des soucis de caméra, de level design ou de gameplay. Dans N+, la seule et unique raison pour laquelle vous mourrez est que vous n'avez pas le talent nécessaire pour y arriver. Tout est possible et au fil des morts et d'arriver toujours plus loin on se surprend à effectuer une petite chorégraphie synchronisée apprise de nos morts passées. Divin.

Le gameplay maintenant. C'est juste LE + du N. Notre ninja peu sauter plus ou moins chaut, utiliser dans trampolines, les murs, s'agripper, de base les mouvements paraissent simple mais il faudra pourtant énormément de temps pour réussir à maitriser parfaitement une physique de jeu comme il m'a rarement été possible de voir pour réussir à éviter les mines, missiles et lazers envoyés dans notre direction par les ennemis robotiques. C'est bien simple, les commandes répondent à la perfection et une fois maitrisées, on saute pile la distance que l'on souhaite, la hauteur voulue. On court, on esquive on grimpe et on esquive à nouveau, on tombe sur une mine (Bonjour Olivier) et on recommence encore et toujours... Nous sommes devenus le ninja au bandana rouge et on se dit qu'on aura bien du mal à retourner sur un Super Mario une fois N+ terminé, tant le jeu de plate forme vient d'entrer dans une ère nouvelle.


N+ est donc ce jeu gris en 2D qui ne paye pas de mine mais qui est une véritable Ôde à l'amour des joueurs en manque de challenge et férus de plates formes réglées pour des sauts millimétrées. Un jeu qui en cette belle année 2010 nous montre qu'il n'est pas forcément indispensable de faire dans le clinquant pour réaliser un jeu efficace et incroyablement long. Que d'autres s'en inspirent, le jeu vidéo n'est pas encore mort.

Edit par MisterOscar (3/03/2012 00h13)

Very Bad Bit
6 732 posts
depuis le 16/03/2010
NapoleonDynamite
Lady Oscar en fait
36 posts
depuis le 2/03/2012
MisterOscar

Réponse au message de NapoleonDynamite posté 3/03/2012 00h16
Fini a 100% aussi, j'allais pas écrire ce test sans avoir fait le taf correctement.
Perso j'ai préféré la version XLA, juste au niveau de la précision et la souplesse de l'inertie et la gravité. Le petit lifting graphique fait zizir aussi

Membre
1 posts
depuis le 3/04/2013
vico12

bof.

J'ai honte, supprimez mon compte SVP
0 posts
depuis le 20/08/2005
Profil_supprime

marmouset incognito mais pas trop

Mon test de N+

Pied de page des forums

ContactMentions légales