Chercher
Sélectionner la rubrique:




Chercher par titre:




Chronique : Messieurs, il faut sauver la presse Française ! (Deuxième partie)

Arnaques, fraîcheur et propreté - Par Chocolat - 16 Aout 2009 12:16:45

Marty, nous sommes bloqués en 1955 !

Et c'est reparti. Un dossier retro sur les vieux magazines de 1989. Pourquoi perdre SIX pages sur "comment c'était avant avec les minitels" et "un disque dur Amiga ça coutait 4990 Francs, wow !" ? Aaaaah mais non, en fait. Il n'y a pas six pages sur la vie inintéressante du rédacteur quand il était gosse, qui nous raconte encore et toujours (grande mode chez les rédacteurs français, une sorte d'obligation presque) comment il se masturbait sur X jeu pixelisé, ou sur la fille de Ridge Racer, ou sur que sais-je, parce qu'en fait j'en ai rien à foutre alors gardez vos histoires de branleurs en série pour vous S'IL VOUS PLAIT. La moitié est en fait réservée à des citations de vieux magazines !

Malheureusement les citations ne sont ni drôles, ni intéressantes avec du recul. J'ai donc du mal à comprendre à quoi elles servent.

a écrit :
Renegade 3 (Imagine) "Après avoir délivré votre frère, [...] il va maintenant falloir sauver votre petite amie"


HAHAHA, hilarant, apportez moi une nouvelle pipe à savourer avec ces merveilleuses blagues !

a écrit :
L'arche du Captain Blood (Ere) "Cette saga de SF vous mène de planète en planète dans une atmosphère délirante" (Tilt Microloisirs)


Oui, certes...

a écrit :
Baal (Psyclapse) "Graphiquement Psygnosis signe une fois de plus une réalisation de qualité" (Tilt Microloisirs)


Jean Michel Pasdechute, c'est toi ?

TROIS PAGES de banalités des années 80. J'en ai rêvé, H Falcon l'a fait. Il se sent ensuite obligé de nous faire un petit historique, mêlant histoire des consoles et histoire des magazines, retranscrit avec une passion si incroyable qu'elle me rappelle l'écran de fin de Metal Gear Solid 3. J'imagine dans ma tête ce texte lu par C3PO.

Vient ensuite un dossier SUPER INTÉRESSANT sur Eliminate Down. C'est un "shoot them up" plus connu sous "jeux de shoot à vaisseaux". Jeux de shoot à vaisseaux alors.
J'ai comme l'impression qu'on me prend pour un con. Enfin je sais que la cible de ce genre de papier est le gosse en bas-âge, mais quand même.

a écrit :
La pression monte... nouvelle marée de missiles sol-air, innombrables Little Boy (nom de la bombe atomique d'Hiroshima) futuristes monstrueusement surdimensionnées.


Moi qui pensais que Little Boy, c'était la suite de Paper Boy, merde alors !
a écrit :
Ce n'est pas de la Neo Geo (l'une des meilleurs consoles consoles pour les shoots), mais peu s'en faut !


Le pari dans les salles de rédactions françaises, c'est d'arriver à caser le mot Neo Geo dans n'importe quel article. Ainsi, dans TOUS les papiers sur les conversions arcades, il faudra dire que ça n'est pas du niveau de la Neo Geo, la Rolls-Royce des consoles.

Suivent trois pages de vent, mais bon, je commence à avoir l'habitude, et chose étrange, j'arrive même à lire les articles maintenant. Mon cerveau se vide au fur et à mesure, mais j'y arrive.

Et là pouet pouet ! Qui c'est qu'on a invité pour parler Retro ? David Perry ! David Perry, pour ceux qui ne le connaissent pas, fait parti de ces gens qui, il y a vingt ans, faisaient des jeux de bonne qualité, et puis qui du jour au lendemain, ont sombré dans un océan de médiocrité. Il est ainsi le créateur à la fois de Aladdin Megadrive et de Enter the Matrix. Pourquoi pas après tout. Et puis il est marrant :

a écrit :
Je reste confiant, il y a toujours des idées. Il y a 15 000 jeux flash qui sont sortis, beaucoup d'entre eux sont sympas, insolite et originaux. [...] J'adore absolument l'initiative du Microsoft XNA, le kit de développement d'Apple pour iPhone et son App Store. [...] C'est ce qui va garder la créativité pour les années à venir.


Visionnaire. Un vrai, vrai visionnaire. Le meilleur arrive.

a écrit :
J'ai adoré lorsque Nintendo a dit qu'ils allaient nous surprendre, et qu'ils l'ont fait, et qu'ils ont tout changé. C'est excitant, parce que tu sais que ça peut à nouveau arriver, du changement.


Visionnaire et philosophe. Mais attention au climax :

a écrit :
(Interrogé sur les jeux casual de la Wii) Mais c'est ce que veulent les gens ! On a juste à tendre l'oreille. Un jour, ces nouveaux jeux seront à leur tour considéré comme rétro. [...] Selon moi, on a tous une part de "casual gamer" en nous. Le jeu vidéo avait attiré les hardcore gamers d'aujourd'hui par des concepts très simples à ses débuts.


J'ai hâte de voir le geek du futur, élevé à Wii Sports, collectionnant les versions Japonaises de Red Steel 3 et Imagine Babyz.

a écrit :
C'est un choix de carrière que je recommande vivement : c'est génial de pouvoir jouer aux jeux vidéo... et puis de dire que tu travailles dessus !


C'est trop méga fun Sophie ! Moi aussi je rêve de dire que j'ai bossé sur Enter the Matrix.

Après cette interview capitale nous rappelant que la sphère des développeurs n'est vraiment pas aussi éloigné de la sphère des "journalistes" niveau banalité, passons au Focus du mois : Elevator Action Returns.

Bizarrement il n'y a quasiment aucun texte sur le jeu. Une seule image, d'où sort-il, est-il bien ou pas, fait-il parti des piliers du jeu arcade et pourquoi avoir choisi d'en parler... Les questions s'empilent.

Dix pages sur Splatterhouse. Dix pages de vent, pour changer, mêlant histoire de Namco, petites pointes de culture Japonaise, une rétrospective du cinéma d'horreur, et un quasi guide du jeu, comme si finalement, en copiant collant le déroulement du jeu, les gens allaient comprendre sa qualité. Et puis, la flemme, on zappe, la diarrhée verbale de H Falcon (ou plutôt du rédacteur mystère, car il n'y a AUCUNE signature dans tout le magazine) commence à me ressortir par tous les orifices.

Je dois dire que je suis perdu. La partie qui va suivre, pour moi, n'a ni queue ni tête. C'est un guide détaillé de Super Shinobi. Quoi ? Pourquoi mettre une solution (et quelle solution, monte sur le rebords et marche vers la droite) d'un jeu de 1989, que la plupart des "retrogamers" ont déjà fini ? Même en découvrant le jeu maintenant, est ce que j'attendais avec impatience une soluce moisie non annoncée dans un magazine à 7€50 alors que je peux avoir quelque chose de cent fois plus détaillé sur internet ? Et est ce que j'ai VRAIMENT besoin d'une solution pour finir Super Shinobi ?

Mais le grand n'importe quoi ne fait que commencer. En tournant la page, je découvre... un argus de consoles. Un listing, complétement inutile :

a écrit :
Megadrive 30€
Megadrive II 30€
Genesis 3 80€
Mega CD 80€ (et ça continue sur deux pages)


Je... je... ne sais pas. Là aussi, quel intérêt, pourquoi, comment... On commence à accumuler beaucoup de questions, et je n'ai encore pas trouvé un semblant de réponse. Proche de la crise de nerfs, j'entame le dernier tiers du magazine. Michael Jackson, Strider, et décors de Street Fighter... Attendez vous à la partie la plus ridicule et la plus déjantée jamais lue. J'en ai encore mal à la tête.



Retour à la page des chroniques





  Contact - Mentions légales